Super Nintendo World, à Osaka, au Japon. | Roméo A. via Unsplash

Super Nintendo World, à Osaka, au Japon. | Roméo A. via Unsplash

Un speedrunner vient de réaliser la partie parfaite de «Super Mario Bros.»

Une précision au pixel près, en 4 minutes et 54 secondes.

En ce début du mois d'avril 2021, Niftski, un speedrunner de Super Mario Bros. est parvenu à battre Bowser et à sauver la princesse en 4 minutes, 54 secondes et 948 centièmes, un score que beaucoup pensaient impossible.

Le fait qu'un humain puisse passer sous la barre des 4 minutes et 55 secondes a longtemps été sujet de débat dans la communauté des speedrunners de Super Mario Bros. depuis que celle des 4'56" a été franchie en 2018.

À l'époque, l'auteur de cet exploit de 4 minutes, 55 secondes et 96 centièmes, le speedrunner Kosmic, écrivait que sa partie marquait «probablement la dernière barrière de seconde entière qui sera jamais franchie pour ce jeu».

Pendant deux ans, le record établi par Kosmic a en effet plusieurs fois été raboté de quelques centièmes de seconde, mais personne n'était jamais passé sous les 4'55".

Seulement, en utilisant des outils d'émulation et d'aide au speedrun, il est possible de simuler ce que serait une partie d'une perfection absolue, au pixel près.

Selon cette technique nommée tool-assisted speedrun, ou TAS, le meilleur score auquel un speedrunner humain peut théoriquement parvenir est de 4 minutes, 54 secondes et 282 centièmes –ou 798 centièmes en enlevant certaines tactiques quasi impossibles pour ce qui ne relève pas de la perfection machiniste.

Précision absolue

Évidemment, parvenir à un tel score est extrêmement difficile puisque cela nécessite une précision absolue, à chaque mouvement, pendant toute la durée de la partie. Difficile mais pas impossible, donc, comme vient de le prouver Niftski.

Cette performance peut être réalisée en exploitant des glitches non prévus par les développeurs, qui permettent de sauter certaines parties du jeu. Cela ressemble peut-être à de la triche, mais ces techniques sont souvent elles-mêmes terriblement ardues à mettre en œuvre.

Comme Niftski l'a expliqué à Polygon, l'une des techniques ayant rendu ce record possible permet de terminer un niveau sans que l'animation de Mario glissant le long du mât du drapeau de fin ne se lance. Elle nécessite une précision sub-pixel, c'est-à-dire qu'il faut évaluer l'emplacement du personnage entre les pixels.

Seul bémol à la performance de Niftski, le speedrunner utilise un émulateur et un clavier pour jouer. Ce dispositif est autorisé par les règles de speedrun de Super Mario Bros., mais cela signifie que la barre des 4'55" n'a toujours pas été franchie en jouant dans les règles de l'art, avec une bonne vieille manette NES. Bon courage à qui tentera d'abattre le record de cette manière.

En ce moment

Les Posey, la famille devenue millionnaire en revendant des secrets militaires américains

Et Cætera

Les Posey, la famille devenue millionnaire en revendant des secrets militaires américains

Les archives publiques du Pentagone, une mine d'or que les Posey ont exploité avec génie.

🪖 Les bons à rien de Poutine ✈️ Boom, plus de réacteur 🚽 Un F-18 lanceur de toilettes: l'hebdo de korii.

Et Cætera

🪖 Les bons à rien de Poutine ✈️ Boom, plus de réacteur 🚽 Un F-18 lanceur de toilettes: l'hebdo de korii.

Dix (courts) articles pour chasser l'ennui de votre dimanche et regarder le monde d'un autre œil.

🪖 Nouveaux mobilisés, futurs morts 🥉 La grande crise du cuivre 🦜 La guerre contre les cacatoès, une journée contre korii.

Et Cætera

🪖 Nouveaux mobilisés, futurs morts 🥉 La grande crise du cuivre 🦜 La guerre contre les cacatoès, une journée contre korii.

Quatre articles pour jeter un autre regard sur le monde.