La licorne sibérienne ne pouvait pas former d'arcs-en-ciel, pas plus qu'elle ne produisait de paillettes. | Ivan Iofrida via Wikimedia Commons
La licorne sibérienne ne pouvait pas former d'arcs-en-ciel, pas plus qu'elle ne produisait de paillettes. | Ivan Iofrida via Wikimedia Commons

Les licornes auraient existé à l'époque des premiers humains

Et c'est la science qui l'affirme.

Les licornes sont partout. Elles ont envahi les univers fictionnels de nos enfants et les rayons des magasins de jouets. Elles ornent tasses, t-shirts et maillots de bain comme une mode qui n'en finirait jamais, et l'on peut désormais entendre le mot «licorne» employé à toutes les sauces, pour désigner un certain profil de partenaire sentimental ou encore les start-up valant plus d'un milliard de dollars.

Jusqu'ici, la licorne était l'animal féerique auquel on avait envie de croire, une créature tellement fantasmée qu'elle était généralement associée aux arcs-en-ciel et aux paillettes. Une pure invention strictement impossible à imaginer dans un monde habité par les humains.

C'était sans compter sur la science, dont les récentes avancées nous apprennent que les licornes ont réellement existé –et qu'elles ont même pu croiser les premiers humains.

On connaissait l'existence de la licorne sibérienne, «Elasmotherium sibiricum» en latin, animal de la famille des rhinocérotidés, qui ressemble effectivement à un rhinocéros doté d'une unique corne sur le haut du crâne.

Moins gracieuse que les licornes des légendes, la version sibérienne était environ deux fois plus massive qu'un rhinocéros actuel, pesant entre 4 et 5 tonnes. On en a retrouvé des traces aussi bien au Kazakhstan que dans le sud-est de la Russie, en passant par la Sibérie et l'Ukraine.

Des licornes chez les Néandertal

Récemment, relate Discover Magazine, on pensait encore que l'Elamostherium sibiricum s'était éteint 350.000 ans avant notre ère. Ce chiffre a été récemment ramené à 35.000 ans, grâce à une datation au carbone effectuée sur vingt-trois fossiles.

Or, l'Homme de Néandertal serait apparu il y a environ 300.000 ans, ce qui signifie que certains de nos ancêtres ont été les contemporains des dernières licornes sibériennes.

On ignore en revanche ce qui a causé l'extinction de l'espèce. À ce jour, on peut imaginer que les humains aient chassé les licornes sibériennes jusqu'à ce qu'elles soient rayées de la surface du globe.

Mais la cause de la disparition de la licorne sibérienne est probablement due aux changements climatiques: les hivers les plus rigoureux auront pu priver cet animal de sa seule et unique nourriture, l'herbe.

Il ne faudrait d'ailleurs pas parler d'extinction, mais de pseudo-extinction, l'espèce ayant disparu non sans avoir laissé place sur Terre à une espèce-fille, le rhinocéros que nous connaissons aujourd'hui.

Sur le plan génétique, les deux espèces se seraient séparées il y a 43 à 47 millions d'années. Les rhinocéros pourraient hélas finir par rejoindre leurs cousins licornes dans la liste des animaux ayant disparu de la surface de la planète: au moins quatre des cinq espèces qui existent actuellement est en effet considérée comme menacée.

En ce moment

Avec son système SHIELD, la Nasa ne veut plus atterrir mais se crasher

Tech

Avec son système SHIELD, la Nasa ne veut plus atterrir mais se crasher

Et transformer à jamais l'exploration spatiale?

Avant sa «grande offensive», la Russie perd plus de 1.000 hommes et 25 chars en un jour

Et Cætera

Avant sa «grande offensive», la Russie perd plus de 1.000 hommes et 25 chars en un jour

Un triste record –et d'autres se préparent sans doute.

Les finances publiques russes ont commencé à s'effondrer

Biz

Les finances publiques russes ont commencé à s'effondrer

Du jamais-vu depuis 1998.