Main, téléphone, objets, monde, virtuel, réel: tout est en train de fusionner dans un univers unique. | Daniel Frank via Unsplash
Main, téléphone, objets, monde, virtuel, réel: tout est en train de fusionner dans un univers unique. | Daniel Frank via Unsplash

Préparons-nous à vivre dans le «mirrorworld»

Après le web puis les réseaux sociaux, la troisième grande plateforme technologique est en train de prendre forme: Wired explore cette fusion entre physique et numérique qui bouleversera nos vies.

Écrit par Kevin Kelly, l'article de Wired pourrait être une nouvelle de Philip K. Dick. Dans ses premières lignes, il invoque les visions futuriste du poète argentin Jorge Luis Borges, qui imaginait que les géographes créeraient un jour une carte du monde à l'échelle 1:1, reproduisant à l'identique chacun de ses points.

Et c'est précisément de cette manière que ce qui est présenté comme la troisième grande plateforme technologique, après le web puis les réseaux sociaux, est en train d'être dessiné par les évolutions technologiques, actuelles ou à venir.

Bienvenue dans le «Mirrorworld», le monde-mirroir théorisé par le chercheur américain David Gelernter: nous en voyons déjà les prémisses, nos vies se dérouleront bientôt intégralement dedans.

Jumeau numérique

Dans ce monde-mirroir, la réalité n'est plus celle que vous voyez et touchez: elle est augmentée par la fusion du monde numérique avec celle du monde physique.

Que ce soit avec Pokémon Go, le HoloLens de Microsoft ou la sorcellerie technologique de Magic Leap, avec les applications vous permettant de tester un meuble virtuel entre les murs bien réels de votre foyer ou d'essayer des sneakers virtuelles, la réalité mixte ou augmentée est déjà là.

Chien qui traverse la route, feu qui passe à l’orange, route qui tourne à droite: les voitures autonomes, des robots, analysent déjà le monde qui se déroule devant elles pour prendre des décisions.

La réalité mixte se fait encore relativement discrète. Les progrès technologiques, la puissance de calcul toujours plus grande, l'omniprésence des capteurs d'images et de dimensions, l'intelligence artificielle et les algorithmes font qu'elle sera bientôt omniprésente et qu'elle liera entre eux absolument tous les élements de ce nouveau monde, réels comme numériques. «La réalité augmentée va tout changer», avait prédit Tim Cook d’Apple –et d'ailleurs, l'entreprise investit et embauche à tout-va dans le domaine.

Chaque élément, personne ou objet disposera d'un jumeau numérique. La NASA avait ouvert la voie théorique en reproduisant à l'identique chaque objet envoyé dans l'espace, pour permettre de résoudre au sol d'éventuels problèmes techniques.

Effets psychologiques et physiologiques

Avec l’augmentation de la réalité viendra la distorsion de la notion de temps: sans quitter le plancher des vaches, vous pourrez par exemple naviguer dans une version historique de votre monde, ou au contraire batifoler dans la vision futuriste d’un artiste.

«Nous savons que vivre dans ce monde double provoquera de sévères effets psychologiques et physiologiques; nous avons déjà appris cela de notre expérience du cyberespace et de la réalité virtuelle», écrit Wired. Mais nous ne savons pas encore quels seront ces effets, ajoute Kevin Kelly, l’auteur de l’article.

Il faudra notamment lutter contre le fake: la blockchain pourrait être la solution pour assurer l’intégrité de cette nouvelle double réalité. Pour esquiver de sombrer dans la dystopie, il faudra s’assurer que le système soit conçu de manière décentralisée, comme l’est le web.

Qui règnera sur ce nouvel empire, qui en tirera une richesse infinie? De la même manière que Facebook a raflé la mise en arrivant vite et fort, le premier acteur à trouver le bon modèle et à attirer les foules deviendra sans doute le maître du «Mirrorworld». Il faudra alors faire très attention à ce qu’il en fera, comme à ce que nous en ferons.

En ce moment

L'avenir incertain du smartphone, une Tesla drôlement bricolée, nos os face à la technologie, c'était aujourd'hui sur korii.

Et Cætera

L'avenir incertain du smartphone, une Tesla drôlement bricolée, nos os face à la technologie, c'était aujourd'hui sur korii.

(Et plein d'autres choses aussii.)

La Tesla pick-up arrive (et Elon Musk n'y est pour rien)

Et Cætera

La Tesla pick-up arrive (et Elon Musk n'y est pour rien)

Avec un peu d'huile de coude et beaucoup d'humour, la YouTubeuse Simone Giertz a métamorphosé une Tesla Model 3.

Bientôt un lieu dédié aux personnes en situation de handicap dans un complexe e-sportif français

Et Cætera

Bientôt un lieu dédié aux personnes en situation de handicap dans un complexe e-sportif français

Pour la première fois dans l'Hexagone, le projet toulousain Icone consacrera un espace aux joueurs et joueuses non valides.