Les hommages à la personne défunte ne ressemblent plus vraiment à ça. | Kerry Shaver via Unsplash
Les hommages à la personne défunte ne ressemblent plus vraiment à ça. | Kerry Shaver via Unsplash

Les enterrements seront bientôt de l'histoire ancienne

L'industrie mortuaire imagine mille et une nouvelles manières d'envisager l'après-trépas.

Ne pensez pas échapper à la roue infinie du progrès une fois votre dernier souffle expiré. Dans un marché mondial évalué à 118 milliards d'euros en 2025, les firmes rivalisent d'ingéniosité pour proposer à leurs (futur·es) défunt·es client·es de nouvelles manières d'envisager le repos éternel.

Axios dresse ainsi la liste, étonnante, de ce qu'il est désormais possible d'envisager pour rivaliser avec Arch West, créateur des Doritos s'étant fait enterrer avec les chips de son invention, ou avec Hunter J. Thompson, dont les cendres ont été dispersées par Johnny Depp avec un canon, pour une somme estimée à 3 millions de dollars.

Vers l'infini, et au-delà

Envie d'espace, d'astres et d'infini? L'entreprise Celestis peut vous aider: elle a récemment fait appel à SpaceX et à sa Falcon Heavy pour envoyer les cendres de 152 personnes en orbite. Être riche semble être un indispensable prérequis: selon Business Insider, l'opération coûterait 5.000 dollars par gramme d'être humain.

Si ce sont les richesses terrestres qui ont votre préférence, des ingénieur·es peuvent transformer vos cendres ou celles de vos proches en diamant –une forme de retour sur investissement, en somme. Les plus écoresponsables préféreront un enterrement ou une crémation verte, afin de continuer à réduire leur empreinte écologique.

Certain·es choisissent de quitter leur monde en laissant des pros organiser de grandes fêtes; d'autres préfèrent –une façon sans doute de s'assurer que tout se passe comme dans leurs vœux– assister à leurs propres funérailles; d'autres encore ne s'imaginent pas reposer six pieds sous terre sans leur animal de compagnie, et sont réuni·es jusqu'à la fin des temps dans des «Together Resting Places».

Axios donne encore quelques exemples: des tombes numériques en Slovénie, un biblio-crématorium futuriste au Japon, où les vivant·es peuvent convoquer les urnes des mort·es grâce à une simple carte magnétique, des cérémonies diffusées en direct sur internet ou encore la création, avec la poussière que vous serez redevenu·e, de récifs coraliens.

Le site américain conclut avec une très étrange curiosité: dans les Disney World floridiens ou californiens, les employé·es doivent régulièrement se débarrasser des cendres discrètement dispersées par les familles d'individus apparemment très fans de Mickey ou de Cendrillon.

En ce moment

Quand la Playstation servait à étudier les trous noirs

Tech

Quand la Playstation servait à étudier les trous noirs

Peu coûteuse et adaptable, cette machine taillée pour le jeu a aussi fait des miracles en sciences.

Le «sale petit secret» d'Uber, la pollution des sacs réutilisables, des bébés génétiquement modifiés, une semaine sur korii.

Et Cætera

Le «sale petit secret» d'Uber, la pollution des sacs réutilisables, des bébés génétiquement modifiés, une semaine sur korii.

De la lecture et des surprises pour votre samedi.

La recherche des seins parfaits, la mafia meilleure que Goldman Sachs, +100% à Wall Street, une journée sur korii.

Et Cætera

La recherche des seins parfaits, la mafia meilleure que Goldman Sachs, +100% à Wall Street, une journée sur korii.

Ce qu'il fallait lire aujourd'huii.