Des dauphins sont entraînés à détecter des mines ou des plongeurs indésirables. | NOAA via Unsplash

Des dauphins sont entraînés à détecter des mines ou des plongeurs indésirables. | NOAA via Unsplash

Le Hamas accuse Israël d'avoir tué un plongeur à l'aide d'un dauphin de combat

Une accusation pas si bizarre qu'il n'y paraît.

Dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, un combattant du Hamas brandit un harnais en accusant Israël de l'avoir utilisé afin de tuer un plongeur de son camp. Jusqu'ici, rien d'inhabituel. Sauf que l'organisation affirme que l'appareillage était destiné non à un militaire de Tsahal, mais à un dauphin.

Les dauphins tueurs sionistes existent d'après un média du Hamas. Abu Hamza explique qu'un membre de l'unité d'hommes-grenouille du Hamas assassiné par Irael lors du conflit de mai a trouvé le dauphin tueur. Le dispositif qu'il portait soi-disant est montré dans la vidéo.

Si cette déclaration peut sembler improbable, elle n'est pas entièrement fantaisiste. L'utilisation de mammifères marins à des fins guerrières ne serait pas une première. Depuis les années 1960, les États-Unis disposent d'un «Mammal Program». Des dauphins et lions de mer sont entraînés à détecter des mines ou des plongeurs indésirables.

Les poissons de combat ne sont pas qu'une relique des expérimentations militaires de la Guerre froide. En 2019, des pêcheurs norvégiens sont tombés au large de leurs côtes sur un béluga équipé d'un harnais, manifestement échappé d'une base de la marine russe à Mourmansk. L'année précédente, cette même base militaire avait publié des images d'un phoque dompté et équipé d'une caméra.

Entre fantasme et réalité

De plus, le Hamas dispose bien de capacités militaires maritimes. En plus de ses plongeurs de combat, l'organisation disposerait de drones submersibles. Lors des combats de 2021, l'armée israélienne rapportait avoir détruit un «navire de plongée sans pilote» piégé à l'explosif et dirigé vers une plateforme pétrolière offshore.

Il ne serait donc pas si surprenant que Tsahal ait recours à des mammifères marins à des fins de surveillance ou d'espionnage. En revanche, l'utilisation de ces animaux en tant qu'armes antipersonnelles est bien moins probable.

The Drive raconte que ces utilisations avérées de mammifères pour des missions de reconnaissance ont donné lieux à de nombreuses théories, notamment sur l'utilisation de harnais équipés de seringues hypodermiques permettant de tuer les plongeurs ennemis. Mais le site note en parallèle qu'il n'existe pas à ce jour de preuve tangible d'une telle opération.

En outre, Israël a souvent été la cible d'accusations, des plus fantaisistes aux plus antisémites, d'utiliser toutes sortes d'animaux afin d'attaquer ses voisins. Sur Twitter, l'État a en tout cas préféré tourner en dérision les accusations du Hamas, en publiant des émojis dauphin.

En ce moment

💸 L'effondrement de Tesla 🔫 Un antique char russe en Ukraine 🚀 La Chine contre Starlink, hier sur korii.

Et Cætera

💸 L'effondrement de Tesla 🔫 Un antique char russe en Ukraine 🚀 La Chine contre Starlink, hier sur korii.

Quatre articles pour regarder le monde autrement.

La Chine cherche comment se débarrasser du Starlink d'Elon Musk en cas de conflit

Tech

La Chine cherche comment se débarrasser du Starlink d'Elon Musk en cas de conflit

Le guerre des étoiles? Vous n'avez encore rien vu.

Tesla est-elle sur le point de s'effondrer en Bourse?

Biz

Tesla est-elle sur le point de s'effondrer en Bourse?

La fin d'une confiance déraisonnable.