La prochaine fois, tendez l'oreille pour écouter la chanson qui passe dans le Starbucks près de chez vous. | Asael Peña via Unsplash

La prochaine fois, tendez l'oreille pour écouter la chanson qui passe dans le Starbucks près de chez vous. | Asael Peña via Unsplash

La musique de Starbucks tape sur les nerfs de ses baristas

Même une playlist de qualité peut être irritante quand elle est répétitive.

Vous n'y avez peut-être pas prêté attention la dernière fois que vous êtes allé chercher votre Refresha mûre aromatisé à l'hibiscus, mais de la musique est diffusée en boucle dans les Starbucks. Et ça ne plait pas à tout le monde.

Début janvier, la chaine de cafés américaine a décidé de mettre en place une nouvelle playlist dans 8.000 de ses points de vente. La bande originale de la comédie musicale Hamilton a eu le privilège d'être choisie. Sa qualité n'est pas ici remise en cause, la pièce a reçu un très grand succès critique et commercial, récompensé par onze Tony Awards. Le problème, c'est que l'entendre en boucle peut rapidement taper sur les nerfs.

«Si j'entends Hamilton une fois de plus je vais chercher une échelle et j'arrache tous nos haut-parleurs du plafond», a déclaré un employé de Starbucks dans un post Reddit.

Sentiment de contrôle

La playlist diffusée dans les établissements ne dure que deux heures et seize minutes et contient plusieurs versions des mêmes chansons, accentuant l'effet de répétition. Pour CNBC, la neuroscientifique Jessica Grahn explique que tout est affaire de contrôle: «Parce que nous ne pouvons pas fermer nos oreilles, nous ne pouvons rien y faire et cela peut être assez incapacitant.»

Le pouvoir de la musique a déjà été prouvé: il peut avoir une grande influence sur l'humeur et la santé, il peut apaiser des patients atteints de démence ou vous faire davantage consommer dans les supermarchés. Il peut aussi devenir un instrument de torture.

Jessica Grahn recommande à la directions des Starbucks de communiquer avec leurs baristas: «Quand les personnes ont leur mot à dire ou le sentiment d'être entendues, cela peut réellement faire une très grande différence et leur permettre de mieux gérer leur sensibilité par rapport à ce qu'elles sont en train d'écouter», estime-t-elle.

Contactée par Fast Company, la direction de Starbuck n'a pas souhaité faire de commentaire.

En ce moment

L'art du bla-bla entre collègues, les GAFAM et le climat, le YouTube subliminal, aujourd'hui sur korii.

Et Cætera

L'art du bla-bla entre collègues, les GAFAM et le climat, le YouTube subliminal, aujourd'hui sur korii.

(Et plein d'autres choses aussii.)

À Istanbul, la pénurie de couvercles de bocaux trahit l'ampleur de la crise

Biz

À Istanbul, la pénurie de couvercles de bocaux trahit l'ampleur de la crise

Dans un contexte d'inflation galopante, les Stambouliotes s'en remettent massivement aux conserves faites maison.

Les GAFAM et le climat: bons élèves ou hypocrites?

Et Cætera

Les GAFAM et le climat: bons élèves ou hypocrites?

Des employé·es de la Big Tech se sont joint·es aux manifestations écologistes pour exiger de meilleurs engagements de leurs employeurs.