La question des toilettes a une place importante dans les défis qu'impose la découverte de l’espace. | NASA via Unsplash
La question des toilettes a une place importante dans les défis qu'impose la découverte de l’espace. | NASA via Unsplash

Miction Apollo: la NASA va envoyer des toilettes dans l'espace

La Station spatiale internationale va recevoir un nouveau système de toilettes dernière génération.

L'anecdote peut faire sourire, mais aller aux toilettes à 400 kilomètres de la Terre est une mission plus que périlleuse. Imaginez maintenant avoir un problème de plomberie depuis l'espace: ce serait catastrophique.

Pour éviter ce genre d'incident, la NASA va envoyer à l'automne prochain un nouveau modèle de toilettes nommé Universal Waste Management System (UWMS) à la Station spatiale internationale.

Le système actuel, qui date de 1990, est quelque peu dépassé. Pour la grosse commission, les astronautes utilisent un siège placé au-dessus d'un conteneur équipé d'une pompe, explique Futura Science. Pour la petite, elles et ils utilisent un tuyau avec une sorte d'entonnoir à son extrémité –un outil qui n'a clairement pas été conçu pour des femmes. À l'exception de l'urine, qui est recyclée, les déchets sont évacués dans l'espace.

Les nouvelles toilettes, bien qu'imparfaites, apportent des modifications importantes, explique Space.com. L'ergonomie du siège a été ajustée, l'appareil qui comprime les déchets a été repensé et un système permettant la stabilité de l'astronaute a été installé; la microgravité ne lui facilite pas la tâche.

Pour l'instant, l'agence n'a pas précisé avec quel vaisseau elle enverra la précieuse cargaison. Cependant, une autre version de toilettes du même modèle devraient se diriger vers le vaisseau Orion, qui est destiné à transporter un équipage d'astronautes au-delà de l'orbite terrestre basse.

«Space Poop Challenge»

À long terme, la question des toilettes prendra une place importante dans les défis qu'impose la découverte de l'espace, explique Space.com.

Les futurs modèles UWMS devront notamment prendre en compte le problème de la contamination croisée. Les déchets humains étant bourrés de microbes, les laisser se balader çà et là dans le système solaire –où même sur Mars– pourrait entraîner une contamination de potentiels organismes vivants.

Le stockage des matières fécales et de l'urine est une question fondamentale, d'autant qu'une mission sur Mars devrait générer environ 270 kilogrammes de déchets, selon le média spécialisé sur l'espace et l'astronomie.

L'agence spatiale américaine essaye par tous les moyens de trouver des idées ingénieuses pour répondre à ces problèmes et n'hésite pas à faire appel aux cerveaux éclairés des citoyen·nes terrestres.

En 2016, elle avait notamment lancé le «Space Poop Challenge» (le challenge du popo spatial), un concours public visant à réunir les meilleures idées répondant aux problèmes des déjections au-delà de l'atmosphère terrestre.

En ce moment

Quand l'hybride pollue, le trou de l'ISS, le pari britannique du chômage massif, une journée sur korii.

Et Cætera

Quand l'hybride pollue, le trou de l'ISS, le pari britannique du chômage massif, une journée sur korii.

Ce qu'il fallait lire aujourd'hui.

La NASA va peut-être pouvoir reboucher le trou de la Station spatiale internationale

Tech

La NASA va peut-être pouvoir reboucher le trou de la Station spatiale internationale

Mais le faire semble plus risqué que ne pas s'en occuper.

Au Royaume-Uni, le pari de la terre brûlée face à la crise économique

Et Cætera

Au Royaume-Uni, le pari de la terre brûlée face à la crise économique

Le gouvernement assume une hausse massive du chômage afin de permettre à l'économie de se réajuster.