Le Carolyn Chouest lors du Balikatan, un exercice des Navy SEALs, à El Nido, aux Philippines, le 7 avril 2022. | Sergent Mario Ramirez / US Department of Defense

Le Carolyn Chouest lors du Balikatan, un exercice des Navy SEALs, à El Nido, aux Philippines, le 7 avril 2022. | Sergent Mario Ramirez / US Department of Defense

Ce navire de transport est-il une base mobile secrète des Navy SEALs?

Un mystérieux bateau grouillant de forces spéciales.

De l'extérieur, la silhouette bleue et blanche du Carolyn Chouest n'a pas grand-chose de remarquable. Pas grand-chose de belliqueux non plus: le navire à fond plat de 72 mètres n'a rien à voir avec les frégates grises bardées de canons auxquelles on identifie facilement les armées modernes.

Le Carolyn Chouest n'apparaît d'ailleurs pas dans l'inventaire des navires de la Military Sealift Command (MSC), le commandement du transport maritime de l'US Navy. Les apparences sont pourtant trompeuses. Car selon The Drive, le bateau grouille en réalité de forces spéciales et sert de base navale mobile au Pentagone dans le Pacifique.

Construit en 1994, le Carolyn Chouest n'a jamais appartenu à la Navy. S'il est bien affrété par le MSC, son propriétaire est en fait son constructeur, l'entreprise Edison Chouest Offshore. Dans les années 1990, époque où il était encore orange vif, le navire était chargé par l'armée de transporter des petits sous-marins NR-1.

Le NR-1 était alors le plus petit sous-marin à propulsion nucléaire de l'armée américaine, capable de descendre à plus de 900 mètres de profondeur et de rouler au fond de l'océan grâce à deux roues rétractables. Le Carolyn Chouest a ainsi servi à récupérer les restes de la navette spatiale Challenger après sa destruction en 1981.

Base mobile pour troupes d'élite

En 2008, le NR-1 a pris sa retraite, et le navire qui le transportait a donc peu à peu disparu des radars. Seulement, comme l'explique The Warzone, aux alentours de 2011, le Carolyn Chouest a subi un important lifting.

Le navire est réapparu ici et là dans le Pacifique, peint d'un bleu bien plus discret, modifié afin de pouvoir accueillir davantage de membres d'équipage, mais aussi bardé de capteurs: systèmes extrêmement haute fréquence et ultra haute fréquence, communication satellitaire, etc.

Le navire a par la suite été aperçu au Japon, embarquant tout un assortiment de hors-bords furtifs, de bateaux semi-rigides et de motomarines tactiques –autant d'embarcations utilisées par les forces d'élite de la marine américaine. Des photographies récentes montrent même une catapulte lance-drones montée à bord: tout indique donc, selon The Drive, que cet ancien auxiliaire pour sous-marin est désormais une base navale mobile.

Alors que la Navy ne communiquait pas sur le navire, elle a récemment posté des photos de Navy SEALs s'entraînant à bord du Carolyn Chouest aux côtés de l'armée philippine.

Si l'armée cesse de faire profil bas, c'est que, comme le rapportait The Drive quelques jours avant la parution de ces images, le discret navire devrait bientôt prendre sa retraite, le Pentagone estimant qu'il lui coûte trop cher.

En ce moment

Le XA100, un réacteur nouvelle génération révolutionnaire pour les jets du futur

Tech

Le XA100, un réacteur nouvelle génération révolutionnaire pour les jets du futur

Le moteur à «cycle adaptatif» de GE pourrait équiper les F-35 ou ses successeurs.

Avec sa centrale hybride fusion-fission, la Chine annonce une révolution dès 2028

Tech

Avec sa centrale hybride fusion-fission, la Chine annonce une révolution dès 2028

Grâce au «Z-pinch», et à beaucoup d'optimisme.

☢️ Poutine, ou se préparer au pire 🐉 Les dragons volent-ils? ✈️ J-20 chinois vs F-22 américains, une journée sur korii.

Et Cætera

☢️ Poutine, ou se préparer au pire 🐉 Les dragons volent-ils? ✈️ J-20 chinois vs F-22 américains, une journée sur korii.

Quatre articles pour poser un autre regard sur le monde.