Vision de l'Enfer de Dante par Gustave Doré, 1868. | Poitiers, Bibliothèques universitaires
Vision de l'Enfer de Dante par Gustave Doré, 1868. | Poitiers, Bibliothèques universitaires

Une société égalitaire passe par la résurrection des morts

Du moins selon le cosmiste russe Nikolaï Fiodorov, influence des théoriciens du marxisme.

Ressusciter l'ensemble des défunt·es et donner l'immortalité aux vivant·es: tel est le projet de société conçu par le philosophe orthodoxe Nikolaï Fiodorov (1829-1903), maître à penser du mouvement cosmiste russe.

De son vivant, Fiodorov a influencé les théoriciens du marxisme et certains des grands écrivains russes, comme Léon Tolstoï et Fiodor Dostoïevski. Les Frères Karamazov reflètent par exemple les idées du philosophe sur la résurrection.

Pour Fiodorov, «les vivants devaient être rajeunis, les morts ressuscités et l'espace colonisé» pour accueillir cette population supplémentaire, explique Vice. Après sa mort, ses idées ont été rassemblées par ses disciples dans un ouvrage, Philosophie de la cause commune.

Les héritiers de Fedorov sont nombreux. Alexandre Bogdanov, cofondateur du parti bolchevik avec Lénine, croyait comme Fiodorov que l'on pouvait prolonger l'existence grâce à des transfusions de sang.

Constantin Tsiolkovski, considéré comme le fondateur de l'astronautique moderne et le père du programme spatial soviétique, souhaitait coloniser d'autres planètes pour y loger les défunt·es ressuscité·es.

Enfin, le chronobiologiste Alexandre Tchijevski, qui a étudié les effets du Soleil sur la Terre, pensait que ses recherches aideraient à créer une société idéale pour accueillir... les personnes mortes ramenées à la vie.

Transhumanisme égalitaire

Le mouvement cosmiste partage des traits avec le transhumanisme mais s'inscrit dans une perspective différente: la majorité des transhumanistes n'envisagent l'immortalité et la colonisation de l'espace que pour une minorité d'individus privilégiés.

Pour les cosmistes, les défunt·es ont des droits au même titre que les autres êtres humains, et l'ensemble de l'humanité devrait œuvrer collectivement pour obtenir les moyens technologiques de réaliser la résurrection, l'immortalité et la conquête spatiale, afin que les mort·es puissent (re)vivre sur des «planètes-musées».

Si le cosmisme, philosophie à la fois chrétienne et rationaliste, implique de dépasser les limites de l'humanité grâce à la science, il ne vise pas à faire de nous des surhommes libertariens, mais à créer une société juste et égalitaire.

Après la chute de l'URSS, certaines idées du cosmisme ont néanmoins été reprises en Russie par des idéologues plus réactionnaires, qui souhaitent unir la science et la religion.

En ce moment

La vraie-fausse bourde d'Elon Musk, un oubli à 215 millions, les 871 défauts du F-35, l'hebdo de korii.

Et Cætera

La vraie-fausse bourde d'Elon Musk, un oubli à 215 millions, les 871 défauts du F-35, l'hebdo de korii.

Dix articles pour faire de votre couvre-feu la plus passionnante des aventures.

Les réseaux humains sont-ils naturellement synchronisés?

Et Cætera

Les réseaux humains sont-ils naturellement synchronisés?

Des harmonies qui trouvent des applications en musique, dans les embouteillages, le trading ou les épidémies.

Pourquoi il ne faut pas conduire en jouant à «Pokémon Go»

Et Cætera

Pourquoi il ne faut pas conduire en jouant à «Pokémon Go»

Selon une étude, le jeu de Niantic est responsable de nombreux accidents de la route.