Le dérèglement du climat pourrait entre autres provoquer de futures épidémies. | Florian Olivo via Unsplash
Le dérèglement du climat pourrait entre autres provoquer de futures épidémies. | Florian Olivo via Unsplash

Et si la pandémie préfigurait la catastrophe climatique?

Le chercheur Jem Bendell voit dans la crise actuelle une «répétition générale» des troubles à venir.

Les mesures de confinement et la distanciation sociale imposée sont un avant-goût des bouleversements que le changement climatique va provoquer dans nos existences: c'est la thèse défendue par Jem Bendell, auteur du controversé article de recherche «Deep Adaptation: A Map for Navigating Climate Tragedy», publié en 2018.

Professeur de sustainability leadership à l'université de Cumbria, Bendell a été consultant pour l'ONU, a participé à des rapports de la Commission européenne ou du Forum économique mondial et a conseillé le Parti travailliste britannique.

«Dans les sociétés industrielles modernes, les retombées du Covid-19 ressemblent à une répétition générale pour le type d'effondrement que le changement climatique risque de provoquer, a-t-il déclaré en interview. Cette crise révèle la fragilité de notre mode de vie actuel.»

Dans son article de 2018, aux tonalités collapsologiques, le chercheur réclamait des mesures graduelles mais radicales pour combattre le changement climatique. Sans elles, affirmait-il, le monde risquait l'effondrement de la civilisation en l'espace de dix ans.

Prophète de malheur?

Selon Bendell, les incendies, les ouragans et les sécheresses constituent les effets les plus visibles du dérèglement climatique. Mais en perturbant les itinéraires migratoires des animaux, ces phénomènes engendrent aussi, indirectement, les pandémies.

Aaron Bernstein, chercheur en santé publique à Harvard, explique à Bloomberg que les espèces animales migrent désormais vers des zones plus fraîches, ce qui les rapproche des êtres humains et accroît les risques de leur transmettre des maladies. Des épidémiologistes affirment d'ailleurs que la chauve-souris est l'animal réservoir du coronavirus SARS-CoV-2.

Dans un contexte de crise économique et de plans de relance, Jem Bendell prévient les gouvernements: «Maintenir à flot les industries les plus polluantes augmentera la probabilité de futures pandémies.»

Comme d'autres scientifiques, Michael Mann, professeur de science atmosphérique à l'université d'État de Pennsylvanie, estime que les prédictions de Bendell sont exagérées. «[Son article] est un exemple classique de catastrophisme climatique», commente-t-il.

Plusieurs figures du monde économique, à l'image de l'ancien gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney, de la banque d'investissement JPMorgan Chase & Co. et du géant du consulting McKinsey, considèrent néanmoins que le risque d'effondrement généralisé en raison du dérèglement climatique doit être envisagé.

Il est en tout cas certain qu'en l'absence de mesures adaptées et de réponses fortes, les conséquences du changement climatique seront désastreuses, même si elles ne conduiront pas forcément à la disparition de la civilisation ou du capitalisme –n'en déplaise aux collapsologues.

En ce moment

Refroidir simplement la Terre, l'avenir doré du music business, produire un jeu vidéo en télétravail, une journée sur korii.

Et Cætera

Refroidir simplement la Terre, l'avenir doré du music business, produire un jeu vidéo en télétravail, une journée sur korii.

Ce qu'il ne fallait pas manquer aujourd'hui.

Produire un jeu vidéo en pleine pandémie: l'exemple de Quantic Dream

Tech

Produire un jeu vidéo en pleine pandémie: l'exemple de Quantic Dream

Le développeur de «Detroit: Become Human» a dû revoir ses méthodes de travail en quelques jours pour s'adapter au confinement.

Qui a dit que l'industrie musicale était morte et enterrée?

Biz

Qui a dit que l'industrie musicale était morte et enterrée?

Son chiffre d'affaires pourrait doubler d'ici à 2030.