Laissez-vous bercer par le vrombissement de l'avion et les appels paniqués de la tour de contrôle. | Caleb Woods via Unsplash

Laissez-vous bercer par le vrombissement de l'avion et les appels paniqués de la tour de contrôle. | Caleb Woods via Unsplash

Les pilotes piquent du nez, le Boeing loupe sa destination

Un petit somme juste avant l'atterrissage.

Si vous êtes anxieux en avion, cet article n'est pas pour vous. D'après The Aviation Herald, le média spécialisé dans le trafic aérien, lundi 15 août, le pilote et le copilote d'un avion de ligne Boeing 737-800 se sont assoupis en même temps et en plein ciel dans le cockpit de leur appareil.

Pendant la majorité du trajet, tout allait bien à bord du vol Ethiopian Airlines 34 reliant la capitale soudanaise Khartoum à Addis-Abeba, en Éthiopie. Seulement, à l'approche de l'aéroport international d'Addis-Abeba Bole, l'avion n'a pas amorcé son atterrissage.

Le personnel de la tour de contrôle d'Addis-Abeba a donc vu l'appareil continuer son bonhomme de chemin, malgré ses tentatives répétées d'entrer en contact avec les pilotes. Il aura fallu attendre que l'avion dépasse la piste d'atterrissage sur laquelle il était supposé atterrir pour que la communication soit rétablie et que l'appareil entame enfin ses manoeuvres. Le vol ET343 s'est finalement posé sans encombres vingt-cinq minutes plus tard.

Fatigue des pilotes: un sujet de sécurité majeur

Dans un communiqué, Ethiopian Airlines, la compagnie aérienne desservant le plus de destinations en Afrique, a simplement reconnu avoir «perdu les communications avec le contrôle de circulation aérienne d'Addis-Abeba». Elle a également précisé que «le personnel concerné a été suspendu le temps qu'une enquête soit menée» et que «les actions correctives appropriées seront effectuées en fonction des résultats de cette enquête».

Si l'incident n'a pas eu de conséquences à part un léger retard, survoler à l'aveugle l'aéroport international d'une capitale de plus de 3 millions d'habitants aurait pu mener à une catastrophe.

Le plus effrayant dans tout cela est que ce n'est pas un cas isolé. S'il est très rare que deux pilotes s'endorment en même temps, la fatigue du personnel de bord est un réel sujet. Comme le souligne CNN, en avril, les pilotes des compagnies aériennes Delta et Southwest ont alerté leurs employeurs du danger croissant que représente leur épuisement au travail.

Les aéroports traversent en ce moment une situation chaotique, avec la reprise du tourisme de masse après une longue période Covid où les compagnies aériennes ont réduit la voilure, et compte tenu des conditions météo défavorables. Le tout ajoute au stress des pilotes, qui se plaignent d'une gestion déplorable des plannings.

En ce moment

Le XA100, un réacteur nouvelle génération révolutionnaire pour les jets du futur

Tech

Le XA100, un réacteur nouvelle génération révolutionnaire pour les jets du futur

Le moteur à «cycle adaptatif» de GE pourrait équiper les F-35 ou ses successeurs.

Avec sa centrale hybride fusion-fission, la Chine annonce une révolution dès 2028

Tech

Avec sa centrale hybride fusion-fission, la Chine annonce une révolution dès 2028

Grâce au «Z-pinch», et à beaucoup d'optimisme.

☢️ Poutine, ou se préparer au pire 🐉 Les dragons volent-ils? ✈️ J-20 chinois vs F-22 américains, une journée sur korii.

Et Cætera

☢️ Poutine, ou se préparer au pire 🐉 Les dragons volent-ils? ✈️ J-20 chinois vs F-22 américains, une journée sur korii.

Quatre articles pour poser un autre regard sur le monde.