À vouloir trop en faire, on finit démasqué. | Michał Parzuchowski via Unsplash

À vouloir trop en faire, on finit démasqué. | Michał Parzuchowski via Unsplash

Un joueur de poker accusé de tricherie réclame 280 millions de dommages et intérêts

Les tribunaux pourraient lui rapporter bien plus que les casinos.

Un scandale de tricherie qui agite le monde du poker depuis des mois se transforme en procès, avec des centaines de millions de dollars à la clé.

Tout a commencé en septembre 2019, lorsque Veronica Brill, commentatrice de parties de poker, se met à douter publiquement des talents de Mike Postle qui, à l'époque, enchaînait les victoires dans un petit casino de Californie du Sud.

Au Texas Hold'em, la manière de jouer la plus répandue est de respecter le game theory optimal, selon lequel il existe une décision idéale pour chacune des 2.598.960 mains possibles. Or, Postle n'utilise pas cette méthode: il semble au contraire savoir systématiquement s'il doit se coucher malgré un avantage statistique ou enchérir malgré une main faible.

Autre particularité, Postle excelle lors des parties retransmises sur internet. Elles ne sont jamais en direct réel, respectant généralement trente minutes de délai, afin que personne ne puisse communiquer aux participant·es les cartes de leurs adversaires.

Seulement, une potentielle complicité avec une ou un employé présent dans la régie du casino, qui disposerait donc du flux vidéo en direct, rend la tricherie théoriquement possible.

Guerilla twitter

Depuis des semaines, la rumeur déchire le monde du poker. Des joueurs et joueuses célèbres et des internautes lambda choisissent leur camp, analysent méticuleusement toutes les parties de Postle, et harcèlent parfois celles et ceux qui ne partagent pas leur avis.

L'affaire connaît désormais un nouveau volet. Mike Postle a déposé une plainte pour diffamation et réclame désormais 330 millions de dollars (280 millions d'euros) à une douzaine de personnes. Il estime être victime d'une conspiration construite par des individus jaloux de son succès.

Postle a notamment été accusé de poser régulièrement son téléphone sur ses genoux, afin d'être informé par ses complices, selon les détracteurs et détractrices. Le joueur réplique quant à lui qu'il le plaçait à cet endroit «lorsqu'il recevait des messages et photos inappropriées de la part des femmes qu'il fréquentait à l'époque».

Selon Wired, la plupart des accusés estiment que ce procès n'est pas vraiment sérieux et qu'il ne sert qu'à les intimider. L'affaire pourrait pourtant avoir des conséquences profondes sur l'industrie du poker.

Car si Postle est bien un tricheur, son erreur est d'avoir préféré passer pour un prodige plutôt que de perdre volontairement de temps à autre pour consolider sa crédibilité. Ce qui signifie que des tricheurs et tricheuses plus discrètes pourraient, sous les radars et sans désir d'attirer l'attention, écumer les casinos du monde entier.

En ce moment

Le secret de l'iPhone 12, Mario Kart testé par un enfant, ce que vous coûte le télétravail, une journée sur korii.

Et Cætera

Le secret de l'iPhone 12, Mario Kart testé par un enfant, ce que vous coûte le télétravail, une journée sur korii.

Ce qu'il ne fallait pas manquer aujourd'hui.

Apple a caché un important secret dans l'iPhone 12

Tech

Apple a caché un important secret dans l'iPhone 12

Une fonction inédite et capitale est prête, mais pas encore active.

On a fait tester «Mario Kart Live: Home Circuit» à Noé, 5 ans et demi

Tech

On a fait tester «Mario Kart Live: Home Circuit» à Noé, 5 ans et demi

Le jeu de course en réalité augmentée et zinzin de Nintendo semble beaucoup lui plaire –à nous aussi.