Un policier grave un numéro de série sur un pot catalytique le 14 juillet 2021 à Industry, en Californie. | Frederic J. Brown / AFP

Un policier grave un numéro de série sur un pot catalytique le 14 juillet 2021 à Industry, en Californie. | Frederic J. Brown / AFP

Pourquoi les voleurs raffolent de vos catalyseurs

Votre voiture a été vandalisée? Blâmez le Covid.

Depuis quelques mois, de l'Europe aux États-Unis, les voleurs ont une nouvelle passion: les pots catalytiques. Leurs vols ont explosé ces derniers mois. Un cric, une scie, et en quelques minutes, les malfrats disparaissent avec votre catalyseur.

Si vous ne le saviez pas, sous votre voiture se trouve un précieux trésor. Avant de sortir par le pot d'échappement, les gaz toxiques émis par le moteur (monoxyde de carbone, oxyde d'azote...) passent par le pot catalytique, qui les transforme en produits moins dangereux (dioxyde de carbone, diazote, vapeur d'eau). L'intérieur du pot est composé de trois métaux précieux: du platine, du palladium et du rhodium. Ce sont ces deux derniers que visent les truands.

Ces dispositifs existent depuis les années 1970 et sont obligatoires en France depuis le début les années 1990. Autant dire donc que les victimes potentielles ne manquent pas. Mais alors, pourquoi les vols explosent-ils en ce moment?

De l'Afrique du Sud à votre trottoir

La raison pour laquelle la convoitise pour le palladium et le rhodium a augmenté est que le prix de ces deux métaux a grimpé en flèche ces derniers temps.

Première explication à cela: le platine est resté en surplus sur le marché en 2020. Les entreprises minières, pour la plupart situées en Afrique du Sud, avaient donc tout intérêt à ne pas trop produire. Or, le rhodium et le palladium sont des platinoïdes, extraits dans les même mines que le platine.

De plus, en 2020, le Covid-19 a forcé un certain nombre de mines à fermer pendant des mois. Cette baisse de la production de rhodium et de palladium en même temps qu'une hausse de la demande en Europe et en Asie a naturellement fait monter les prix.

En 2020, le rhodium valait 7 fois plus que l'or et était couronné métal le plus cher du monde. En 2021, son prix a continué de grimper jusqu'à atteindre les 950.000 euros le kilo au printemps. Ce prix a fini par dégonfler mais atteignait tout de même les 376.000 euros fin 2021.

Selon son modèle et son état, un pot catalytique usagé peut être revendu sur le marché secondaire illégal pour quelques centaines de dollars, explique The Hustle. Il est ensuite vendu en gros à des spécialistes qui en extraient les matériaux, qu'ils vendent à des fonderies illégales. Les victimes, quant à elles, sont bonnes pour un passage chez le garagiste.

En ce moment

🚀 Le fail d'un missile-boomerang russe 🖥️ Le grand bond informatique en arrière de Moscou ✈️ Deux couches de passagers: l'hebdo de korii.

Et Cætera

🚀 Le fail d'un missile-boomerang russe 🖥️ Le grand bond informatique en arrière de Moscou ✈️ Deux couches de passagers: l'hebdo de korii.

Dix (courts) articles pour chasser l'ennui de votre dimanche et voir le monde sous un autre jour.

✈️ La renaissance d'un avion mythique ⚛️ Du neuf sur la matière noire 🐉 La préservation des tatouages des morts, hier sur korii.

Et Cætera

✈️ La renaissance d'un avion mythique ⚛️ Du neuf sur la matière noire 🐉 La préservation des tatouages des morts, hier sur korii.

Quatre articles pour voir le monde d'un autre œil.

Save My Ink Forever, l'entreprise qui découpe et sauvegarde les tatouages de vos morts

Biz

Save My Ink Forever, l'entreprise qui découpe et sauvegarde les tatouages de vos morts

Momification et art cutané.