La singularité du travail de Milne réside dans l'aspect précurseur de ses histoires. | Dimitri Houtteman via Unsplash


 

La singularité du travail de Milne réside dans l'aspect précurseur de ses histoires. | Dimitri Houtteman via Unsplash


 

R.D. Milne, le père inconnu et victorien de la science-fiction

Télévision, télésurveillance, changement climatique, guerre des drones: dès la fin du XIXe siècle, il avait tout imaginé.

Robert Duncan Milne. Personne ou presque ne connaît son nom, ni son apport à la littérature de science-fiction. Pourtant, cet écrivain écossais peut être considéré comme l'un des pères du genre: il a publié plus de 110 histoires à la fin du XIXe siècle, influençant les œuvres d'illustres auteurs, dont Herbert George Wells et La Machine à explorer le temps (1895).

L'histoire de Milne est, à elle seule, un roman de science-fiction. Né en 1844 dans la petite ville de Cupar, en Écosse, il étudie à Oxford avant de partir, sans diplôme, pour la Californie.

Là-bas, après avoir été un temps berger, cuisinier puis ouvrier, son talent littéraire éclate au grand jour et il publie régulièrement ses œuvres dans le magazine Argonaut de San Francisco.

La singularité du travail de Milne réside dans l'aspect précurseur de ses histoires. Il prévoit notamment la télévision, la télésurveillance, les communications longue distance via satellite et téléphone portable, mais également le changement climatique, la guerre des drones et la cryogénie, rapporte The Conversation. Il publie, bien avant H. G. Wells, plusieurs histoires sur des techniques permettant le voyage dans le temps.

Pré-précurseur oublié

«Il imagine le monde dans lequel nous vivons actuellement, explique au média The Press and Journal le Dr Keith Williams, de l'université de Dundee. Il imaginait vraiment ce monde en réseau, numérisé et intercommuniqué dans lequel nous vivons alors qu'il n'avait fondamentalement que le télégraphe et le téléphone pour l'inspirer à imaginer cela».

Son imagination était telle que l'une de ses histoires, L'Eidoloscope, a vraisemblablement inspiré l'inventeur de l'un des premiers appareils de projection de films, qui portent le nom de... Eidoloscope. Brevetée en 1895, la machine est en effet probablement postérieure à l'histoire de Milne, dans laquelle il évoque un outil capable de revisionner et projeter n'importe quelle action passée.

Pourquoi un talent comme celui de Robert Duncan Milne a-t-il pu ainsi tomber dans l'oubli? Deux éléments tragiques de la vie de l'auteur apportent des éléments de réponse.

D'un côté, Milne était un alcoolique notoire. Son train de vie était notamment financé par son riche oncle, Duncan James Kay. La bouteille ne l'a vraisemblablement pas aidé à assurer sa postérité et The Press and Journal rapporte qu'il aurait dépensé inutilement tout l'argent que lui avait envoyé son oncle pour faire publier ses histoires.

D'un autre côté, la fin tragique de l'auteur a pu contribuer à cet effacement soudain de ses écrits. Alors qu'il se rendait, ivre, à une réunion pour rassembler ses histoires sous forme de livre, Milne a été percuté par l'un des tramways de San Francisco, en 1899. Son travail n'a ainsi jamais pu être édité en un seul volume.

Il a fallu attendre des décennies pour que l'Américain Sam Moskowitz rassemble, en 1980, une partie du travail de Milne dans Into The Sun & Other Stories.

Depuis, les œuvres de l'écrivain écossais font l'objet de recherches à l'université de Dundee, grâce notamment au Dr Keith Williams et à Ari Brin, une doctorante qui rassemble les écrits de l'auteur dans une collection intitulée The Essential Milne.

En ce moment

Un projet de micropuces médicales implantables existe vraiment, mais à quoi sert-il?

Tech

Un projet de micropuces médicales implantables existe vraiment, mais à quoi sert-il?

La réalité est bien éloignée du fantasme.

Les Américains achètent tant de voitures d'occasion qu'ils rendent les économistes fous

Biz

Les Américains achètent tant de voitures d'occasion qu'ils rendent les économistes fous

Le marché est responsable à lui seul du tiers de l'inflation.

Capable de soulever un porte-avion, l'aimant le plus puissant du monde est en route pour ITER

Tech

Capable de soulever un porte-avion, l'aimant le plus puissant du monde est en route pour ITER

Le soleil artificiel a besoin d'un puissant gardien.