Un Géo Trouvetou à la Navy. | Todd Diemer via Unsplash

Un Géo Trouvetou à la Navy. | Todd Diemer via Unsplash

Salvatore Pais, l'homme qui aide l'armée US à inventer des armes de science-fiction

Le scientifique tente de révolutionner la guerre et l'énergie.

Une «arme de modification de l'espace-temps», un «avion hybride aérospatial sous-marin» capable de «modifier le tissu de notre réalité jusqu'à son niveau le plus fondamental». Ces inventions semblent sortir tout droit d'œuvres de science-fiction. Pourtant, toutes ont été étudiées très sérieusement par l'armée des États-Unis.

Le média The Drive a publié une série d'enquêtes sur de nombreux brevets déposés par le Pentagone et issus des théories d'un mystérieux chercheur, le docteur Salvatore Cezar Pais.

La plupart de ses inventions s'appuient sur un phénomène physique théorique nommé «l'effet Pais», produit par un «mouvement de matière chargée d'électricité produit par des rotations ou vibrations accélérées puis décélérées».

Cette théorie n'est utilisée par nulle autre personne que le docteur Pais, et plusieurs physiciens interrogés par The Drive l'estiment plutôt fantaisiste.

L'originalité de ce Géo Trouvetou faussement loufoque est que selon des documents dévoilés par The Drive, l'armée américaine semble avoir prêté un grand intérêt à ses expériences.

Puissance du Soleil

Dans l'un de ces bordereaux officiels, un prototype de générateur est ainsi décrit: «Imaginez les sous-marins, avions et véhicules de notre marine propulsés par l'énergie d'une fusion virtuellement illimitée. Imaginez la puissance du Soleil contenue dans un espace relativement petit.»

Il y est expliqué que ce générateur pourrait aussi conduire à la production d'«une arme de modification de l'espace-temps qui ferait passer la bombe H pour un pétard».

Le média estime possible que la Navy dépose des brevets qu'elle n'espère pas réellement faire fructifier, afin de brouiller les pistes sur ses recherches scientifiques réelles.

Une autre hypothèse est que ces expériences sur des véhicules apparemment fantaisistes tentent de faire la lumière sur les phénomènes inexpliqués observés par l'armée.

Les fantasmes du scientifique vont plus loin que de simples dépôts de brevets. Entre 2018 et 2019, au moins dix techniciens ont travaillé un total de 1.600 heures sur le générateur en question.

Plus de 466.000 dollars ont été dépensés pour ce prototype entre 2017 et 2019 –une paille dans le budget de l'armée, certes, mais une somme conséquente pour un projet jugé irréalisable par les confrères civiles du docteur Pais.

L'armée semble donc accorder à ces machines un minimum de crédibilité. Peut-être s'agit-il de science-fiction ne demandant qu'à devenir science tout court: une autre théorie proposée par The Drive est que ces brevets ne sont pas réalisables avec la technologie d'aujourd'hui, mais permettent de se préparer à des innovations futures.

En ce moment

Vous avez adopté un chien pendant la pandémie? Il faut payer, maintenant

Et Cætera

Vous avez adopté un chien pendant la pandémie? Il faut payer, maintenant

De nombreux propriétaires enthousiastes doivent désormais se serrer la ceinture.

Pour la jeunesse coréenne, le constat social de «Squid Game» est douloureusement réaliste

Et Cætera

Pour la jeunesse coréenne, le constat social de «Squid Game» est douloureusement réaliste

Une horrifique fiction trop proche du quotidien.

L'armée américaine se dote de fusils visant et tirant automatiquement

Tech

L'armée américaine se dote de fusils visant et tirant automatiquement

Les Marines n'ont qu'à presser la détente, un algorithme se charge du reste.