Allez-vous mourir plus vite que votre carte d'identité ne le laisse supposer? | Via Elysium Health
Allez-vous mourir plus vite que votre carte d'identité ne le laisse supposer? | Via Elysium Health

Pour 500 dollars, une start-up vous donne l'âge réel de votre corps

Votre date de naissance ne reflète pas toujours l'âge véritable de votre organisme. C'est du moins ce qu'Elysium Health entend vous prouver grâce à un test ADN.

Après s'être lancée dans le business prospère des compléments alimentaires, l'entreprise américaine Elysium Health se tourne désormais vers le séquençage génétique et promet de mesurer l'âge «exact» de votre organisme, grâce à un kit de test à faire chez soi baptisé «Index».

«À quelle vitesse vieillissez-vous?», interroge le site –comprendre: «Allez-vous bientôt mourir?». Pour le savoir, il vous en coûtera seulement 500 dollars [450 euros] et l'envoi d'un échantillon salivaire par la poste. Les résultats vous seront ensuite communiqués sous quelques semaines, accompagnés de recommandations à suivre quant à votre mode de vie, votre alimentation, votre sommeil et votre activité physique.

Pour l'instant assez génériques, ces conseils devraient gagner en spécificité dans les années à venir, pour offrir du sur-mesure. D'ores et déjà disponibles en précommande, les premiers kits devraient être envoyés début décembre.

Marché en plein essor

La nouvelle connaissance de soi qu'on semble nous promettre repose néanmoins sur une technologie trop peu éprouvée pour être totalement fiable.

Le protocole d'utilisation reste en effet plutôt sommaire: il vous est seulement demandé d'éviter de manger ou de boire 30 minutes avant d'effectuer votre test salivaire. Index n'a pas non plus été approuvé par la Food and Drug Administration des États-Unis.

Cela ne devrait cependant pas empêcher le kit d'Elysium Health de s'octroyer une place de choix sur le marché toujours plus florissant des tests ADN dédiés au grand public.

Si certaines firmes vous promettent de retracer votre arbre généalogique, à l'image d'Ancestry, d'autres comme 23andMe s'engagent à prédire vos risques de contracter la maladie d'Alzheimer ou de Parkinson.

Démarche controversée

Venue des États-Unis, cette tendance s'invite désormais en France, et il ne fait pas de doute que les kits ADN devraient trouver leur place au pied du sapin à Noël prochain. Le corps médical met pourtant en garde contre ces joujoux génétiques et rappellent que l'analyse ADN demeure un procédé complexe.

En matière d'épigénétique (l'étude des mécanismes modifiant de manière réversible, transmissible et adaptative l'expression des gènes), de nombreux facteurs rentrent en compte, tels que le stress, le tabagisme, l'alimentation ou la prise de certains traitements médicamenteux.

Il en faudrait plus pour inquiéter Eric Marcotulli, le directeur d'Elysium Health, qui arbore fièrement ses «30 ans génétiques» (contre 34 à l'état civil) et admet que si le test ne coûtait pas 500 dollars, il le passerait volontiers tous les jours.

Il prédit d'ailleurs que ses clients «voudront probablement réaliser le test tous les ans, pour voir s'ils se sont améliorés». S'il est permis de douter d'une telle prévision, il apparaît en revanche clairement que Marcotulli a la bosse du commerce. Quant à savoir si elle est inscrite dans ses gènes, c'est une autre question.

En ce moment

Les Japonaises interdites de lunettes, xHamster mieux que Facebook, sécuriser son iPhone, aujourd'hui sur korii.

Et Cætera

Les Japonaises interdites de lunettes, xHamster mieux que Facebook, sécuriser son iPhone, aujourd'hui sur korii.

Le récap' du jour.

Google aspire les données médicales de millions de personnes à leur insu

Et Cætera

Google aspire les données médicales de millions de personnes à leur insu

Dans le cadre du «Projet Nightingale», des hôpitaux lui transmettent leurs données sans en informer les patient·es.

Les entreprises japonaises interdisent à leurs employées de porter des lunettes

Et Cætera

Les entreprises japonaises interdisent à leurs employées de porter des lunettes

La mesure n'est que l'une des nombreuses contraintes que les Japonaises doivent respecter au travail.