Le scandale Avast, ce satané correcteur orthographique, les maths contre les bouchons, une journée sur korii.

Le récap' du jour.

L'antivirus qui vous fliquait, l'humour involontaire des correcteurs orthographiques, une catastrophe dans World of Warcraft, les mathématiques contre les embouteillages, une journée sur korii.

Un article vous a plu? N'hésitez pas à partager cette newsletter. Un autre vous a déplu? Dites-le nous en répondant directement à ce mail, on lit tout.

Vous souhaitez vous abonner à la kotiidienne? C'est par icii.

Pourquoi on adore détester le correcteur orthographique

Provoquant le rire comme la gêne, il en dit long sur nous comme sur notre rapport à la langue.

Lire l'article

«Chaque clic, chaque recherche, chaque achat»: comment Avast a fliqué des millions d'individus

L'éditeur du célèbre antivirus a aspiré puis revendu des quantités astronomiques de données personnelles.

Lire l'article

Un·e Parisien·ne perd 150 heures chaque année dans les ralentissements, un·e Rennais·e 117 heures: et si les modèles mathématiques nous sauvaient des embouteillages?

Lire l'article

En 2005, une épidémie contaminait un million de personnes... sur «World of Warcraft»

Coronavirus oblige, les internautes chinois·es se passionnent à nouveau pour la «catastrophe du sang vicié».

Lire l'article

En ce moment

L'impossible retraite à 40 ans, la guerre des masques, des robots biologiques, une journée sur korii.

Et Cætera

L'impossible retraite à 40 ans, la guerre des masques, des robots biologiques, une journée sur korii.

Ce qu'il fallait lire aujourd'hui.

À la rencontre des «xenobots», les premiers robots biologiques au monde

Tech

À la rencontre des «xenobots», les premiers robots biologiques au monde

Entre machines programmées et organismes vivants, ces choses d'un genre nouveau ouvrent des portes sur le futur.

La retraite avant 40 ans: quand le rêve vire au cauchemar

Biz

La retraite avant 40 ans: quand le rêve vire au cauchemar

Les adeptes du mouvement FIRE ont investi jeunes pour arrêter de travailler tôt. Sans voir la crise venir.