Le scandale Avast, ce satané correcteur orthographique, les maths contre les bouchons, une journée sur korii.

Le récap' du jour.

L'antivirus qui vous fliquait, l'humour involontaire des correcteurs orthographiques, une catastrophe dans World of Warcraft, les mathématiques contre les embouteillages, une journée sur korii.

Un article vous a plu? N'hésitez pas à partager cette newsletter. Un autre vous a déplu? Dites-le nous en répondant directement à ce mail, on lit tout.

Vous souhaitez vous abonner à la kotiidienne? C'est par icii.

Pourquoi on adore détester le correcteur orthographique

Provoquant le rire comme la gêne, il en dit long sur nous comme sur notre rapport à la langue.

Lire l'article

«Chaque clic, chaque recherche, chaque achat»: comment Avast a fliqué des millions d'individus

L'éditeur du célèbre antivirus a aspiré puis revendu des quantités astronomiques de données personnelles.

Lire l'article

Un·e Parisien·ne perd 150 heures chaque année dans les ralentissements, un·e Rennais·e 117 heures: et si les modèles mathématiques nous sauvaient des embouteillages?

Lire l'article

En 2005, une épidémie contaminait un million de personnes... sur «World of Warcraft»

Coronavirus oblige, les internautes chinois·es se passionnent à nouveau pour la «catastrophe du sang vicié».

Lire l'article

En ce moment

Pour stimuler leur économie, les États-Unis ont besoin d'un milliard d'Américains

Biz

Pour stimuler leur économie, les États-Unis ont besoin d'un milliard d'Américains

Selon Matt Yglesias, l'immigration et la fertilité pourraient répondre à certains maux du pays.

Proteus, le centre de recherche sous-marin géant de Fabien Cousteau

Tech

Proteus, le centre de recherche sous-marin géant de Fabien Cousteau

L'équivalent d'une station spatiale, mais à 20.000 lieues sous les mers.

Le diesel renouvelable, ou comment «Big Oil» tente de sauver sa peau

Biz

Le diesel renouvelable, ou comment «Big Oil» tente de sauver sa peau

Changement climatique et baisse du prix du pétrole obligent, les sociétés pétrolières cherchent des portes de sortie.