Un séisme secoue la région tous les 500 ans environ. | Dave Goudreau via Unsplash

Un séisme secoue la région tous les 500 ans environ. | Dave Goudreau via Unsplash

Le nord-ouest des États-Unis n'est pas prêt pour l'immense séisme qui va le secouer

La seule question est: quand?

La Cascadia est une région qui s'étend du nord de la Californie à l'île de Vancouver, au Canada. Elle longe, du nord au sud, la chaîne de montagnes des Cascades, sortie de terre il y a 36 millions d'années lorsque la plaque tectonique Juan de Fuca s'est glissée sous la plaque nord-américaine, sur laquelle repose la quasi-totalité du continent.

Après tous ces millions d'années, Juan de Fuca se frotte toujours à la plaque nord-américaine, et produit à intervalles réguliers d'immenses tremblements de terre, accompagnés de tsunami. Le problème est qu'aujourd'hui, des millions de personnes peuplent la région, où se trouvent les villes de Portland, Seattle et Vancouver.

Les regards se portent généralement plus au sud, vers la faille de San Andreas, dans l'anxieuse attente du fameux «Big One». Pourtant, les chances qu'un nouveau tremblement de terre de magnitude 9 ait lieu dans la zone de la Cascadia d'ici les cinquante prochaines années sont d'environ une sur dix, estimait en 2013 le Cascadia Region Earthquake Workgroup (Groupe de travail sismique de la région de Cascadia, ou CREW).

En effet, ces séismes semblent prendre place à peu près tous les 500 ans, et le dernier en date n'est pas si ancien, puisque historiens et géologues estiment qu'il remonte a 322 ans exactement, le 26 janvier 1700.

L'autre «Big One»

Des sources orales de natifs américains font état d'un violent tremblement de terre puis d'un tsunami ayant rayé de la carte des communautés entières.

Pour se faire une idée de la catastrophe, un tsunami a aussi frappé les côtes japonaises peu de temps après: la secousse était suffisamment puissante pour faire voyager une vague géante sur plus de 7.000 kilomètres à travers l'océan Pacifique.

«Ni le public ni le gouvernement ne demandent pour l'instant d'implémenter les changements d'infrastructures et les systèmes d'alertes précoces nécessaires à sauver des dizaines de milliers de vies», déplore auprès de Popular Mechanics Chris Goldfinger, un océanographe de l'université de l'Oregon.

Si les procédures antisismiques se sont améliorées ces dernières années, la région ne dispose pas de stratégie globale et de long terme. «Chaque ville dispose de ses propres dispositifs pour se protéger, explique Goldfinger. Soit nous commençons maintenant à payer la note petit à petit et nous sauvons des vies, soit nous payerons tout d'un coup.»

En ce moment

🔫 De l'importance des gros canons 💣 Le coup d'État contre Poutine 🐦 Elon Musk qui plombe Twitter: l'hebdo de korii.

Et Cætera

🔫 De l'importance des gros canons 💣 Le coup d'État contre Poutine 🐦 Elon Musk qui plombe Twitter: l'hebdo de korii.

Dix (courts) articles pour voir le monde d'un autre œil et chasser l'ennui de votre dimanche.

🔥 Et si l'Ukraine envahissait la Russie? ⚡ Les douteux lasers russes anti-drones 🏃 La course à l'exaflop, hier sur korii.

Et Cætera

🔥 Et si l'Ukraine envahissait la Russie? ⚡ Les douteux lasers russes anti-drones 🏃 La course à l'exaflop, hier sur korii.

Quatre articles pour comprendre le monde autrement.

Supercalculateurs: les États-Unis courent derrière une Chine triomphante

Tech

Supercalculateurs: les États-Unis courent derrière une Chine triomphante

Géopolitique et concours de bits.