La flamme sibérienne. | MD_JERRY via Unsplash
La flamme sibérienne. | MD_JERRY via Unsplash

En Sibérie, les «feux zombies» font rage même par -60°C

Une apocalypse de feu et de glace.

Nous pointions au printemps dernier l'existence des «feux zombies», ces incendies de tourbe qui couvent toute l'année dans certaines régions froides du monde et qui sont à la fois une conséquence du désastre climatique et une cause de son accélération.

Comme chaque année, le froid glacial de l'hiver sévit en Sibérie. Dans ce que les météorologues anglo-saxons nomment un «pôle de froid», où se trouvent certains des lieux inhabités les plus congelés de la planète, les températures ont déjà chuté bien en dessous de zéro –et nous ne sommes que début décembre.

À Delyankir, le thermomètre a ainsi battu un vieux record en dépassant la barre terrible des -60°C et en culminant à une température pas beaucoup plus humaine de -50°C au moment le plus chaud de la journée.

Pour les 500 habitants d'Oïmiakon en Iakoutie, souvent présenté comme le bled le plus froid du monde, la météo était à peine plus vivable. Au point que, comme le prévoit la réglementation locale, les écoles élémentaires ont dû être fermées pour éviter aux jeunes élèves de congeler sur place.

Et pourtant, et pourtant. S'il a été suffisant pour mettre en pause l'éducation des jeunes Iakoutes, ce froid pourtant plus qu'extrême n'a en rien calmé les ardeurs des «feux zombies» qui couvent dans la région, quelles que soient les conditions.

A Song of Ice and Fire

Le feu sous la glace: l'expression souvent galvaudée ne saurait cette fois être plus appropriée, comme le montre une vidéo obtenue par le média local The Siberian Times.

S'ils brûlent souvent tout au long de l'année, émettant de grandes quantités de dioxyde de carbone dans l'atmosphère, ces incendies souterrains autoalimentés par la tourbe en décomposition ne sont généralement visibles qu'aux beaux jours.

Ils sont néanmoins parfois temporairement éteints par la fonte des neiges et par les pluies des saisons humides. Mais, (mauvais) signe des temps, peut-être, la terrible saison d'incendies subis par la Sibérie cette année montre encore de l'activité et des stigmates même au creux de l'hiver: des feux par -60°C, il y a décidément quelque chose qui ne tourne plus rond.

En ce moment

Dans l'espace, le statoréacteur restera longtemps de la science-fiction

Tech

Dans l'espace, le statoréacteur restera longtemps de la science-fiction

La promesse est pourtant belle.

Le Hamas accuse Israël d'avoir tué un plongeur à l'aide d'un dauphin de combat

Et Cætera

Le Hamas accuse Israël d'avoir tué un plongeur à l'aide d'un dauphin de combat

Une accusation pas si bizarre qu'il n'y paraît.

«The Enigma», le diamant noir de 555,5 carats venu d'outre-espace

Tech

«The Enigma», le diamant noir de 555,5 carats venu d'outre-espace

Un investissement extraterrestre.