Un robot incinérateur se chargera d'imprimer votre liste, puis d'y mettre le feu. | Capture d'écran Youtube via Basecamp
Un robot incinérateur se chargera d'imprimer votre liste, puis d'y mettre le feu. | Capture d'écran Youtube via Basecamp

Ce site internet permet de brûler (littéralement) tout ce que vous avez détesté en 2020

Un simple e-mail suffit, et vous pourrez assister à la scène en direct.

Vous trouvez que 2020 est difficile? Un site internet vous permet de vider votre sac, de mettre des mots sur ce qui a gâché votre année, puis d'y mettre le feu. Mieux encore, vous pouvez regarder le tout brûler, sans danger.

Le fonctionnement est simplissime: envoyez un e-mail à l'adresse [email protected] avec toutes les choses que vous avez détestées. Le Covid-19, une rupture amoureuse, un voyage annulé... vous voyez le genre.

Ensuite, un robot incinérateur se chargera d'imprimer votre liste, puis d'y mettre le feu, devant vos yeux ébahis. Vous pouvez en effet assister à la scène depuis le site grâce à un livestream, avec une petite musique relaxante en fond sonore.

Petite précision, votre email doit être envoyé entre 9 heures du matin et 9 heures du soir (HNC) au site internet pour être pris en compte. Après quoi, il ne vous reste plus qu'à attendre que la fête commence.

Le nom du site internet dumpsterfire, n'est pas choisi par hasard. L'expression se traduit littéralement par «feu de poubelle» mais correspond en anglais, selon le site Urban Dictionary, à «un désordre colossal, souvent créé par l'incompétence». Ce qui décrit plutôt bien l'année qui se termine.

«Le courrier électronique peut-il être un vecteur de catharsis? Si vous pouviez taper un e-mail, appuyer sur envoyer et le voir se consumer dans un véritable “feu de poubelle”, cela aiderait-il à récupérer un peu de ce que nous avons perdu? Essayons», peut-on lire sur le site web.

Derrière la performance, la réclame

Sur le livestream de dumpsterfire.email, vous pouvez aussi admirer l'ensemble des autodafés —tweets de Donald Trump ou messages plus personnels. Et si jamais vous ratez l'incendie de votre message, pas d'inquiétude: le site vous enverra une petite vidéo souvenir.

Qui est derrière cette initiative? Un·e artiste contemporain? En réalité, un indice se trouvait dans l'adresse e-mail à laquelle on envoie sa liste de choses à brûler: il s'agit d'une publicité pour Hey.com, un service de messagerie «premium».

Petit plus: l'entreprise compense le carbone émis par tous ces feux.

En ce moment

Le PDG de Philip Morris prône une interdiction de la cigarette d'ici dix ans

Biz

Le PDG de Philip Morris prône une interdiction de la cigarette d'ici dix ans

Poudre aux yeux ou vraie conversion?

Exigeant un tank plus réaliste, un joueur de «War Thunder» partage des documents secret défense

Tech

Exigeant un tank plus réaliste, un joueur de «War Thunder» partage des documents secret défense

La boulette (de canon).

Une mini Ferrari 250 Testa Rossa pour enfants très, très riches

Tech

Une mini Ferrari 250 Testa Rossa pour enfants très, très riches

Avez-vous gardé l'adresse du Père Noël?