Faire place nette, à tout prix. | Loren Elliott / Getty Images via AFP
Faire place nette, à tout prix. | Loren Elliott / Getty Images via AFP

Pour bâtir son spatioport, SpaceX doit se débarrasser de ces seniors

La firme veut chasser la population de Boca Chica au Texas, mais une minorité d'irréductibles refuse de partir.

L'arrivée de SpaceX a transformé le paradis en enfer. Boca Chica, paisible petite ville côtière principalement peuplée de personnes retraitées, accueille depuis juillet 2014 le «Cap Canaveral privé» d'Elon Musk, où il teste son énorme fusée Starship-Super Heavy.

Si les tests sont réussis, l'endroit deviendra le spatioport de SpaceX, proposant des trajets vers la Lune, Mars et des vols terrestres supersoniques.

En septembre 2019, SpaceX a tenté de racheter l'ensemble des maisons de Boca Chica pour, selon elle, trois fois leur prix. Une affirmation contestée par les habitant·es. La moitié d'entre eux ont néanmoins accepté.

La semaine dernière, l'entreprise a fait une nouvelle offre afin d'acquérir les maisons restantes. Mais les résident·es, à qui elle demandait de déménager en l'espace d'une semaine, n'ont toujours pas été convaincu·es par la proposition.

Chers voisins

À l'origine, Boca Chica devait servir à lancer des fusées Falcon-9. Mais après une série d'échecs retentissants, SpaceX a basculé sur la fusée Starship-Super Heavy. Les autorisations nécessaires pourraient toutefois lui faire perdre un à trois ans.

Les Starship embarquent plus de quatre millions de litres de carburant. Plusieurs incidents (explosions ou incendies) ont déjà eu lieu; chaque maison occupée qui reste à proximité représente donc un sérieux risque pour SpaceX, notamment vis-à-vis de ses assureurs et de la Federal Aviation Administration.

C'est aussi cet argument de la sécurité qu'elle met en avant auprès des propriétaires. Mais l'entreprise pourrait ne jamais parvenir à racheter ces logements. Alors qu'elle avait proposé des prix à quelques centaines de milliers de dollars, certain·es propriétaires ont fait leur propres estimations, qui dépassent le million.

Un dernier point interpelle les résident·es. À la place des maisons rachetées, SpaceX a commencé à construire... un lieu de villégiature pour ses équipes et pour les VIP, qu'Elon Musk a promis «super fun». Si la zone est dangereuse, pourquoi y loger des gens?

En ce moment

La vraie-fausse bourde d'Elon Musk, un oubli à 215 millions, les 871 défauts du F-35, l'hebdo de korii.

Et Cætera

La vraie-fausse bourde d'Elon Musk, un oubli à 215 millions, les 871 défauts du F-35, l'hebdo de korii.

Dix articles pour faire de votre couvre-feu la plus passionnante des aventures.

Les réseaux humains sont-ils naturellement synchronisés?

Et Cætera

Les réseaux humains sont-ils naturellement synchronisés?

Des harmonies qui trouvent des applications en musique, dans les embouteillages, le trading ou les épidémies.

Pourquoi il ne faut pas conduire en jouant à «Pokémon Go»

Et Cætera

Pourquoi il ne faut pas conduire en jouant à «Pokémon Go»

Selon une étude, le jeu de Niantic est responsable de nombreux accidents de la route.