Avec des pseudo-sciences sur Netflix et des conspirations sur Amazon, YouTube n'est pas le seul réseau touché. | Rachel Murray / Getty Images North America / AFP

Avec des pseudo-sciences sur Netflix et des conspirations sur Amazon, YouTube n'est pas le seul réseau touché. | Rachel Murray / Getty Images North America / AFP

Pseudo-sciences et conspirationnisme n'épargnent pas les plateformes de streaming

Netflix et Amazon Prime Video offrent des contenus qui posent de sérieuses questions.

Tous les espaces sur internet ne se valent pas. Sur les plateformes ouvertes, comme les réseaux sociaux ou les forums, il est admis que les informations postées n'engagent que les personnes qui les publient. Sur YouTube par exemple, n'importe quel·le illuminé·e peut colporter ses théories en toute liberté.

À l'inverse, lorsque des informations sont partagées sur des plateformes fermées, nous avons naturellement tendance à leur faire confiance –plus encore quand lesdites plateformes sont mainstream. Pourtant, certaines d'entre elles laissent filtrer des contenus qui posent de sérieuses questions.

Depuis peu, Netflix diffuse une série documentaire créée par Goop, la marque lifestyle de Gwyneth Paltrow. Dans The Goop Lab, l'actrice en fait la promo et expose différentes méthodes de médecine alternative et soins non conventionnels.

Sur Netflix, un carton prévient que la série «est un divertissement, pas un magazine médical». Ce qui ne l'a pas empêchée d'être étrillée par la critique, y voyant une vitrine glamour pour la pseudo-science, puisque malgré l'avertissement, elle donne des conseils médicaux dont l'efficacité ne repose sur aucun savoir scientifique.

Tabagisme et régime kéto

Ce n'est pas la première fois que le géant du streaming flirte avec les pseudo-sciences. Wired rappelle que la plateforme a tendance à diffuser des programmes ayant un rapport douteux à la rigueur scientifique.

What The Health, un documentaire pro-véganisme de 2017 diffusé sur Netflix a provoqué une levée de boucliers de la part de nutritionnistes, y compris vegans. Il compare par exemple régulièrement les régimes non vegans au tabagisme, expliquant que manger un œuf par jour est aussi mauvais que fumer quatre cigarettes.

En 2017, autre documentaire, autre scandale. The Magic Pill, consacré au régime kéto et produit par l'un de ses adeptes, a attiré les foudres de l'Australian Medical Association qui a appelé à arrêter sa diffusion, car il exagérait grandement les bénéfices de ce régime soi-disant miracle.

Trolls fachos et mind control

Au jeu de la désinformation, Netflix n'est néanmoins pas la pire des plateformes de streaming. Peu de gens le savent, mais Amazon Prime Vidéo marche plus ou moins de la même manière qu'Amazon tout court.

En plus de ses séries et films produits et choisis individuellement, il permet à certains tiers, comme des studios ou des réalisateurs et réalisatrices indépendant·es, de publier directement leur propre contenu via Prime Video Direct puis d'être rémunéré·es en fonction du nombre de visionnages.

Par exemple, Thelma et Louise ou Le Silence des agneaux ont été directement uploadés par des studios de cinéma. Le contenu des vidéos est analysé par des algorithmes, mais ceux-ci se penchent surtout sur les violations de copyright, la pornographie et la violence.

Le Wall Street Journal y a découvert, entre autres milliers de contenus problématiques, un documentaire du conspirationniste d'extrême droite Alex Jones, que même Facebook a fini par bannir, qui assurait que l'attentat d'Oklahoma City en 1995 était le résultat d'un contrôle de la pensée exercé par le gouvernement américain.

La vérification des contenus uploadés sur Prime Video Direct est faite a posteriori. Autant dire qu'avec plus de 65.000 titres en catalogue aux États-Unis, une vidéo contrevenant aux conditions d'utilisation –ou à la rigueur scientifique ou historique– peut passer inaperçue longtemps. Et être vue par des millions de personnes.

En ce moment

Bedford, un réseau social pour deux

Et Cætera

Bedford, un réseau social pour deux

Lancée par Joshua Kushner, l'application fait le pari d'un espace intimiste, utilisable par deux personnes seulement.

Le Brexit coûte presque aussi cher que 47 ans de contribution au budget de l'UE

Biz

Le Brexit coûte presque aussi cher que 47 ans de contribution au budget de l'UE

Une indépendance relative et chèrement acquise.

La big data donne du grain à moudre au café

Biz

La big data donne du grain à moudre au café

La start-up Cropster a lancé un outil visant à sortir les producteurs de café de la pauvreté –avec, à terme, de plus vastes ambitions.