Des façades à Macao, région autonome où sévit l'épidémie. | Vernon Raineil Cenzon via Unsplash
Des façades à Macao, région autonome où sévit l'épidémie. | Vernon Raineil Cenzon via Unsplash

Les effets secondaires inattendus du coronavirus

Boom des jeux en ligne, effondrement de la livraison de nourriture et drones: l'épidémie impacte tous les secteurs.

L'épidémie de coronavirus bouleverse déjà l'économie mondiale. Mais en Chine, épicentre de la crise, ses effets sur certains secteurs sont inattendus. Les serveurs d'un des principaux jeux mobiles chinois, Game for Peace, ont ainsi récemment sauté. En cause, le nombre de personnes cloîtrées chez elles en raison de l'épidémie de coronavirus, qui souhaitaient se changer les idées. Le simulateur de pandémie Plague Inc. a aussi connu des records de téléchargements.

L'épidémie affecte considérablement le secteur de la livraison de nourriture –comme le géant Meituan– qui représente en Chine 500 millions de client·es, trois millions d'employé·es et 33 milliards d'euros de chiffre d'affaires. La clientèle chinoise est de plus en plus réticente à commander en ligne, de peur d'être contaminée lors de la livraison. De plus, de nombreux immeubles abritant des entreprises sont devenus inaccessibles.

Dans la région autonome de Macao, ancienne enclave portugaise qui a enregistré dix cas de coronavirus, les autorités ont pris le problème à bras-le-corps. Les habitant·es ne doivent pas sortir de leur domicile, sauf pour aller chercher de la nourriture. Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun. Enfin et surtout, tous les casinos ont été fermés dans ce haut lieu du jeu de hasard.

Drones engueuleurs

Les autorités chinoises affirment utiliser des drones pour contenir l'épidémie. Ils seraient utilisés pour répandre du désinfectant, pour disperser les rassemblements et rappeler les gens à l'ordre –par exemple pour non-port de masque ou déplacement injustifié.

Mais ils serviraient aussi à prendre la température des personnes, transporter les déchets médicaux ou éclairer les chantiers des nouveaux hôpitaux. Difficile toutefois de démêler le vrai du faux et de déceler l'exagération dans cette communication officielle.

Malgré tout, la vie continue. Le maquilleur professionnel Alvin Goh a récemment confié au South China Morning Post ses astuces beauté adaptées à l'épidémie. Utiliser des produits pour hydrater la peau du visage, que le masque va dessécher; ne pas oublier la crème solaire; concentrer le maquillage sur les yeux –eyeliner ou mascara– car blush et rouge à lèvres tachent les masques; éviter le fond de teint, ou choisir du waterproof; mettre du baume à lèvres. Coronavirus ou pas, il s'agit de rester classe.

En ce moment

Votre vieille voiture vaut désormais plus cher que quand vous l'avez achetée

Biz

Votre vieille voiture vaut désormais plus cher que quand vous l'avez achetée

L'occasion fait le larron.

Grosse, grosse frayeur pour la Station spatiale internationale

Tech

Grosse, grosse frayeur pour la Station spatiale internationale

Le module russe Nauka a donné quelques sueurs très froides à la Nasa.

«Link rot»: quand le web pourrit de l'intérieur

Et Cætera

«Link rot»: quand le web pourrit de l'intérieur

Des pans entiers du savoir humain tombent dans l'oubli.