Chez Axiom, une capsule est occupée par un commandant de bord et trois riches touristes qui passeront dix jours à bord de l'ISS. | NASA via Pixabay
Chez Axiom, une capsule est occupée par un commandant de bord et trois riches touristes qui passeront dix jours à bord de l'ISS. | NASA via Pixabay

Il reste des places pour la première excursion touristique spatiale

Un ticket pour l'espace à 50 millions de dollars, proposé par la société Axiom Space. 

Si vous êtes très riche, vous pourriez être l'un·e des trois premièr·es touristes de l'espace. Jeudi 5 mars, la société Axiom Space, fondée par un ancien de la NASA, a annoncé son accord avec SpaceX pour les premiers vols privés vers la Station spatiale internationale (ISS). Ils pourraient décoller dès l'année prochaine.

SpaceX a développé la capsule Crew Dragon pour emmener des astronautes de la NASA jusqu'à l'ISS. Mais elle souhaite désormais diversifier son utilisation, comme elle l'a fait avec la fusée Falcon 9.

Après des premiers tests réussis, la première Crew Dragon transportant deux astronautes de la NASA pourrait voler d'ici quelques mois. Alors que les capsules peuvent effectuer plusieurs vols, la NASA en souhaite une nouvelle pour chaque voyage. Par conséquent, une Crew Dragon ayant transporté des astronautes peut être réutilisée pour le tourisme spatial.

Chez Axiom, une capsule est occupée par un commandant de bord et trois riches touristes qui passeront dix jours à bord de l'ISS. Le commandant s'assurera qu'ils ne dérangent personne à bord.

31.000 euros la nuit

Une société concurrente, Space Adventures, avait déjà annoncé un accord avec SpaceX le mois dernier pour utiliser ses capsules. Quatre touristes devraient participer à un voyage pouvant durer jusqu'à cinq jours, mais sans escale sur l'ISS. Si les Crew Dragon sont autonomes, les passagèr·es seront formé·es à réagir en cas d'urgence. Les premiers vols devraient avoir lieu fin 2021, début 2022.

«Probablement autour du soixantième anniversaire du vol John Glenn», précise Eric C. Anderson, le fondateur. L'astronaute avait été le premier Américain à réaliser un vol en orbite autour de la Terre, le 20 février 1962. L'offre de Space Adventures devrait être plus compétitive –mais néanmoins pas donnée– entre 30 et 50 millions de dollars (entre 26,5 et 44,2 millions d'euros) le ticket.

La NASA se montre de plus en plus ouverte à l'idée du tourisme spatial. Si l'essentiel du prix du ticket revient à SpaceX pour le vol, elle facture par exemple 35.000 dollars (quasiment 31.000 euros) par nuit et par touriste à Axiom. Le montant inclut «l'espace pour dormir et l'utilisation de ses commodités comme l'air, l'eau, internet et les toilettes».

L'agence spatiale américaine a aussi chargé Axiom de fabriquer un module qui sera rattaché à l'ISS pour y abriter des activités commerciales. Celui-ci deviendra une station autonome lorsque l'ISS sera démontée.

Deux autres sociétés, Blue Origin et Virgin Galactic, proposent des voyages plus courts et moins lointains, à partir de 250.000 dollars le ticket. Une paille.

En ce moment

Les camions fantômes de Nikola, la bourde d'Intel, les pénuries du vaccin anti-Covid, l'hebdo de korii.

Et Cætera

Les camions fantômes de Nikola, la bourde d'Intel, les pénuries du vaccin anti-Covid, l'hebdo de korii.

Dix articles pour mieux profiter de votre dimanche.

Entre SF et propagande: la conquête spatiale soviétique en images

Et Cætera

Entre SF et propagande: la conquête spatiale soviétique en images

Un livre retrace les décennies du magazine Teknika Molodezhi et ses illustrations futuristes qui ont marqué des générations de Russes.

La mort au bout du ransomware

Et Cætera

La mort au bout du ransomware

Une cyberattaque mal ciblée a paralysé un hôpital allemand et peut-être causé la mort d'une femme.