Une photo aérienne de l'aéroport de Vancouver. | Tomas Williams via Unsplash

Une photo aérienne de l'aéroport de Vancouver. | Tomas Williams via Unsplash

Quels sont les pires aéroports pour partir (ou arriver) cet été?

Une saison chaotique pour les voyageurs aériens.

Après trois ans de restrictions sanitaires, les vacanciers du monde entier attendaient l'été 2022 de pied ferme afin de concrétiser les projets de vacances qu'ils attendaient depuis des mois, et peu importe si les contaminations au Covid repartent à la hausse.

Mais depuis le début de l'été, les aéroports n'ont pas été capables de gérer cet engouement renouvelé pour le voyage, et la situation est devenue de plus en plus chaotique.

Un manque de main-d'œuvre, notamment chez les agents de sécurité, le personnel d'accueil et les bagagistes, a entrainé des milliers d'annulations de vol. À tel point que certains, comme le gigantesque aéroport londonien de Heathrow, ont demandé aux compagnies aériennes de suspendre toutes les ventes de tickets pour le reste de l'été.

Si les mésaventures des aéroports comme Heathrow ou Schipol à Amsterdam font couler beaucoup d'encre, –ils sont parmi les plus grands d'Europe et enregistrent donc le plus de trafic–, la situation concerne tout le continent.

À l'aide des données de l'Official aviation guide (OAG), Bloomberg a établi un classement des aéroports les plus perturbés d'Europe.

Deux Français dans le top 10 européen

En se basant sur les neuf premiers jours du mois de juillet, la palme de la pire situation revient à l'aéroport de Bruxelles. En ce début de mois, la capitale belge a vu 72% de ses vols retardés et 2,5% annulés.

Il est suivi de l'aéroport international de Francfort, avec 68% de retards, mais aussi et surtout 7,8% d'annulations. Le top cinq est complété par Eindhoven (67% de retards, 1,8% d'annulations), Luton (66% de retards, 2,7% d'annulations) et Budapest (65% de retards, 2,1% d'annulations).

Cocorico, deux aéroports français se hissent dans le top 10, avec Roissy-Charles-de-Gaulle en numéro 7 (62% de retards, 3,1% d'annulations) ainsi que Nice-Côte d'Azur en neuvième place (60% de retards, 3,4% d'annulations).

Bloomberg a aussi repéré les aéroports qui sont pour l'instant parvenus à limiter la casse. Bonne pioche pour les juillettistes ayant opté pour l'Italie du Nord cet été: l'aéroport de Bergame est premier de sa classe, avec seulement 3% de vols retardés et un taux d'annulation d'1% uniquement. Suivent Gran Canaria avec 8% de retards et seulement 0,3% d'annulations, puis l'aéroport Henri-Coandă (ex Otopeni) à Bucarest (10% de retards, 1,7% d'annulations).

Deux aéroport français sauvent l'honneur en se faisant une place dans le top 10 des bons élèves. L'aéroport de Marseille atteint la huitième place avec 20% de retards et 2% d'annulations, juste devant Orly, neuvième (21% de retards, 1.2% d'annulation).

En ce moment

💸 Le bide des tunnels de Musk 🍾 Les dépenses folles de FTX 🏭 Les bras perdus de la Russie, une journée sur korii.

Et Cætera

💸 Le bide des tunnels de Musk 🍾 Les dépenses folles de FTX 🏭 Les bras perdus de la Russie, une journée sur korii.

Quatre articles pour prendre de l'avance sur l'actu.

La guerre en Ukraine prive la Russie de ses travailleurs et de son avenir

Biz

La guerre en Ukraine prive la Russie de ses travailleurs et de son avenir

Exode, conscription et morts coûtent et coûteront cher.

Avant la chute, les gabegies hallucinantes de FTX et Sam Bankman-Fried

Biz

Avant la chute, les gabegies hallucinantes de FTX et Sam Bankman-Fried

Sans aucun contrôle, des dépenses complètement folles.