Le meilleur de la semaine | Rawpixel via Unsplash
Le meilleur de la semaine | Rawpixel via Unsplash

Trouver un tueur sur le darknet, les frais de bouches des démocrates et le coronacoin, une semaine sur korii

Un peu de lecture pour votre dimanche.

  • Est-il vraiment possible d'engager un tueur à gages sur le dark web?

Des dizaines de sites proposent de commanditer des assassinats.

Lire l'article

  • Le coronavirus a désormais sa cryptomonnaie (et c'est sinistre)

La morbide CoronaCoin permet de parier à la hausse sur le nombre de gens qui vont être contaminés ou mourir.

Lire l'article

  • Votre téléphone peut être hacké avec des ultrasons

Les assistants vocaux peuvent être activés via des fréquences inaudibles pour l'oreille humaine.

Lire l'article

  • Ce que révèlent les dépenses de nourriture des meetings démocrates

Pizza pour Bernie Sanders, sushis pour Mike Bloomberg: qui mange quoi?

Lire l'article

  • La Chine se sert du coronavirus pour imposer une inquiétante appli de surveillance

Son fonctionnement flou fait craindre le pire.

Lire l'article

  • Instagram reste un mystère, les couples royaux le prouvent

Depuis le scandale Cambridge Analytica, les arcanes du réseau social sont devenus plus opaques.

Lire l'article

La prochaine génération de batteries pourrait intégrer un composant viral pour le moins étonnant.

Lire l'article

En ce moment

L'impossible retraite à 40 ans, la guerre des masques, des robots biologiques, une journée sur korii.

Et Cætera

L'impossible retraite à 40 ans, la guerre des masques, des robots biologiques, une journée sur korii.

Ce qu'il fallait lire aujourd'hui.

À la rencontre des «xenobots», les premiers robots biologiques au monde

Tech

À la rencontre des «xenobots», les premiers robots biologiques au monde

Entre machines programmées et organismes vivants, ces choses d'un genre nouveau ouvrent des portes sur le futur.

La retraite avant 40 ans: quand le rêve vire au cauchemar

Biz

La retraite avant 40 ans: quand le rêve vire au cauchemar

Les adeptes du mouvement FIRE ont investi jeunes pour arrêter de travailler tôt. Sans voir la crise venir.