Des vacances très mal notées sur TripAdvisor. | Capture d'écran The Telegraph via YouTube
Des vacances très mal notées sur TripAdvisor. | Capture d'écran The Telegraph via YouTube

Discrètement, les officiels russes fuient déjà la Crimée

Sentir le vent du boulet, une définition.

L'ire désormais publique, malgré la chape de plomb pesant sur la liberté d'expression dans le pays, des commentateurs et éditorialistes des chaînes de télévision russes, est sans doute un signe fort que plus rien ne tourne réellement rond dans le monde fantaisiste créé par le Kremlin autour de sa guerre en Ukraine.

À en croire le renseignement ukrainien, avec donc quelques habituelles pincettes, un autre signe plus discret semble indiquer que les espoirs d'une victoire totale de la Russie sur son voisin s'éloignent, au point de se transformer en une peur presque panique de la déculottée totale.

Ce sont désormais les officiels russes et leurs familles installées en Crimée qui, selon l'Ukraine et des propos repris notamment par Newsweek, seraient en train de fuir en masse la région, revendant comme ils le peuvent les demeures achetées après l'annexion de la péninsule par Moscou, en 2014.

Jambes, cous

«Les actions couronnées de succès des défenseurs de l'Ukraine forcent les soi-disant autorités de la Crimée occupée et du sud de notre pays à transférer leurs familles vers le territoire de la fédération de Russie», est-il ainsi écrit dans un rapport du ministère ukrainien de la Défense.

«Malgré les assurances à la population qu'elle est en sécurité en restant sur la péninsule, est-il ajouté, des représentants de l'administration d'occupation de la Crimée, des employés du FSB et les haut-gradés de certaines unités militaires sont secrètement en train d'essayer de vendre leurs résidences et d'évacuer leurs proches de la région.»

Si les armées ukrainiennes, dont les opérations à Kherson s'avèrent plus délicates et lentes que dans l'est du pays, sont encore bien loin de pouvoir s'attaquer à la reprise de la Crimée, celle-ci n'est effectivement plus à l'abri de raids violents, comme celui sur l'aérodrome de Saki le 9 août.

Les partisans ukrainiens, de plus en plus actifs à l'approche des troupes alliées, représentent également une menace évidente pour toute personne considérée comme collaboratrice des forces russes d'occupation. Autant dire que les étés tranquilles sur la côte de la mer Noire semblent loin; quelques images ont d'ailleurs ces dernières semaines marqué les esprits.

Le même ministère ukrainien de la Défense rapporte que les autorités d'occupation tentent par tous les moyens de bloquer un exode trop massif et soudain, notamment en interdisant officiellement les transactions immobilières, ou en surveillant de près les possibles passages sur le pont de Crimée, fragile cordon ombilical entre la péninsule occupée et la fédération de Russie.

En ce moment

💸 Le bide des tunnels de Musk 🍾 Les dépenses folles de FTX 🏭 Les bras perdus de la Russie, une journée sur korii.

Et Cætera

💸 Le bide des tunnels de Musk 🍾 Les dépenses folles de FTX 🏭 Les bras perdus de la Russie, une journée sur korii.

Quatre articles pour prendre de l'avance sur l'actu.

La guerre en Ukraine prive la Russie de ses travailleurs et de son avenir

Biz

La guerre en Ukraine prive la Russie de ses travailleurs et de son avenir

Exode, conscription et morts coûtent et coûteront cher.

Avant la chute, les gabegies hallucinantes de FTX et Sam Bankman-Fried

Biz

Avant la chute, les gabegies hallucinantes de FTX et Sam Bankman-Fried

Sans aucun contrôle, des dépenses complètement folles.