L'horreur est humaine. | Alexander Jawfox via Unsplash
L'horreur est humaine. | Alexander Jawfox via Unsplash

Le Groupe Wagner poste une vidéo dans laquelle il exécute l'un des siens à la masse

La propagande par la terreur sur les réseaux sociaux.

Ne la cherchez pas, ne la regardez pas. Elle est indigne et ignoble, et elle constitue une preuve supplémentaire de la barbarie employée par le groupe de mercenaires Wagner, créé par Evgueni Prigojine, surnommé le «cuisinier de Poutine» , que l'on dit très actif dans les coulisses du Kremlin pour raffermir son pouvoir.

Publiée ces jours-ci par des militaires dudit groupe et circulant largement sur les réseaux sociaux –notamment et surtout partagée par des comptes prorusses–, elle montre l'exécution à la fois froide et d'une brutalité indicible d'un soldat, accusé par ses bourreaux d'être passé à l'ennemi après son recrutement côté russe.

Le document a été cyniquement nommé «Le marteau de la vengeance» par le média complotiste et prorusse The Grayzone. Ainsi que l'explique le Wall Street Journal, on y voit un homme les mains attachées et la tête fermement scotchée à un parpaing. D'un ton froid et lors d'un interrogatoire sommaire, le militaire dit se nommer Evgueni Nuzhin et avoir été sorti de prison contre un engagement auprès du Groupe Wagner.

Il explique avoir ensuite changé de camp afin de se battre avec l'Ukraine contre ses anciens maîtres –et offrir un regard rare sur le fonctionnement interne du Groupe Wagner à des journalistes l'ayant interviewé, avant d'être à nouveau repris par ses ultimes bourreaux.

Ces quelques mots prononcés, un militaire lève une masse et, de toutes ses forces, assène un premier coup sur le côté de la tête de l'homme, puis un second alors qu'il est tombé à la renverse.

Au bout de l'enfer

C'est tout. Une vie s'achève en une horrible seconde. C'est aussi bref que monstrueux et cela rappelle notamment les méthodes inhumaines des djihadistes de l'autoproclamé État islamique, que le Groupe Wagner et ses membres ont d'ailleurs déjà expérimentées sur d'autres théâtres de guerre, notamment en Syrie.

Que pense Evgueni Prigojine de cette mise en scène? «Je préfère regarder des pièces au théâtre», a-t-il badiné, cité par son service de presse. «C'est magnifiquement réalisé, cela se regarde facilement. J'espère qu'aucun animal n'a été blessé pendant le tournage», aurait-il ajouté.

Ce qui permet de comprendre un peu mieux, s'il était besoin, à quel type de folie froide, meurtrière et terroriste ont affaire celles et ceux qui s'opposent à la Russie de Vladimir Poutine et de ses plus proches alliés.

En ce moment

⚛️ Le grand bond en avant de la fusion 💣 L'Ukraine loin derrière les lignes russes 🐕 Des chiens errants kamikazes, une journée sur korii.

Et Cætera

⚛️ Le grand bond en avant de la fusion 💣 L'Ukraine loin derrière les lignes russes 🐕 Des chiens errants kamikazes, une journée sur korii.

Quatre articles pour voir le monde d'un autre œil.

En Russie, l'attaque des bombardiers stratégiques du Kremlin par de probables drones ukrainiens

Tech

En Russie, l'attaque des bombardiers stratégiques du Kremlin par de probables drones ukrainiens

Les bases d'Engels-2 et de Riazan auraient été touchées. Un tournant?

Les champs magnétiques sont en train de révolutionner la fusion nucléaire

Tech

Les champs magnétiques sont en train de révolutionner la fusion nucléaire

Des avancées stupéfiantes, et même plus importantes que prévu.