Un os en réalité virtuelle pour récompenser le brave animal? | Command Sight / US Army
Un os en réalité virtuelle pour récompenser le brave animal? | Command Sight / US Army

L'US Army teste des lunettes de réalité augmentée pour chiens

Cela pourrait sauver de nombreuses vies.

L'idée n'est pas saugrenue et peut même sauver de nombreuses vies, humaines comme canines. Comme pour les forces de police, les chiens sont pour les militaires de fidèles alliés dans de multiples tâches, parfois à haut risque comme la recherche d'explosifs ou les opérations de sauvetage notamment.

Mais leur donner des ordres à distance est –c'est assez logique– un peu plus compliqué qu'à un humain doté d'un talkie-walkie. D'où le projet d'une entreprise nommée Command Sight, financé par un fonds de recherche de l'US Army et supervisé par ses laboratoires de recherche: doter les chiens de lunettes de réalité augmentée, conçues pour les diriger à distance plus efficacement.

Wouf!

Comme le rapporte la BBC, ces lunettes permettront à l'humain de pointer un objectif dans le champ de vision du chien, qui sera spécifiquement entraîné pour le suivre.

De l'autre côté des ondes, ce que l'animal voit sera retransmis à distance, permettant à l'opérateur d'obtenir en temps réel une information précise sur ce qui se trame.

«La communauté militaire cynophile est très excitée par le projet», explique Stephen Lee, chercheur œuvrant pour le Army Research Laboratory. Il note néanmoins qu'il n'en est qu'à ses balbutiements, mais qu'en cas de réussite, l'AR canine pourrait rapidement être adoptée dans les armées du monde entier.

Interrogé par la BBC, un militaire britannique explique que ces lunettes, fabriquées sur mesure (sur museau?) pour chaque animal, pourraient sembler constituer une dépense farfelue, mais qu'elles ont un potentiel tactique évident.

Quant à la communauté canine, pourtant la principale intéressée, il semble que personne n'ai pensé à lui demander son avis.

En ce moment

Crise alimentaire: le crime profite à la Russie

Biz

Crise alimentaire: le crime profite à la Russie

Des millions de morts potentiels, mais des milliards dans les caisses de Moscou.

Aux États-Unis aussi, le nucléaire a de gros soucis

Tech

Aux États-Unis aussi, le nucléaire a de gros soucis

Le parc est vieillissant et l'ensemble du réseau menace de craquer.

L'armée russe a un gros, gros problème avec ses ponts flottants

Tech

L'armée russe a un gros, gros problème avec ses ponts flottants

Les échecs se répètent et se ressemblent, au grand étonnement des analystes occidentaux.