Pour celles et ceux qui ont la lourde charge de préserver les espèces menacées, le programme est une aide précieuse. | Sutirta Budiman via Unsplash
Pour celles et ceux qui ont la lourde charge de préserver les espèces menacées, le programme est une aide précieuse. | Sutirta Budiman via Unsplash

Avec Wildlife Insights, Google met les animaux sauvages sous surveillance

Heureusement, c'est pour leur bien.

Mercredi 18 décembre, Google a lancé un nouveau programme de préservation des animaux dans leur milieu naturel. L'entreprise a créé une base de données permettant aux internautes de garder un œil sur plus de 4,5 millions d'animaux sauvages.

Nommé Wildlife Insights, l'outil a été conçu en partenariat avec Conservation International et six autres organisations de défense de l'environnement ou des droits des animaux, dont le WWF.

Avec l'aide de ces ONG et d'associations locales, Google a mis en place un colossal réseau de caméras pièges, ces appareils cachés dans la nature pour réaliser discrètement des clichés d'animaux.

Un safari dans le cloud

Les militant·es des droits des animaux, les zoologistes ou les employé·es de parcs nationaux peuvent mettre en ligne les images capturées sur le cloud fourni par la firme.

L'algorithme d'identification de Google AI détermine alors à quelle espèce appartient l'animal photographié grâce à ses fonctions d'apprentissage, puis analyse son environnement et enregistre l'évolution de chaque bête dans son milieu naturel. L'objectif à terme est de repérer les espèces en difficulté, menacées ou, au contraire, qui se portent bien.

«Avec ces données, les managers de zones protégées ou les programmes anti-braconnage peuvent mesurer la santé d'espèces spécifiques, et les gouvernements locaux utiliser les données pour documenter les politiques publiques et créer des mesures de conservation», écrivent Tanya Birch de Google et Jorge Ahumada de Conservation International dans un article de blog.

En une heure, un·e spécialiste parviendrait à labelliser 300 à 1.000 images d'animaux. Avec l'aide de Google AI, le programme Wildlife Insights est capable d'analyser jusqu'à 3,6 millions de photos par heure, affirme l'entreprise.

Google souligne que son algorithme d'identification a été entraîné sur 614 espèces différentes, du jaguar à l'éléphant africain. Lors d'un test précédant le lancement du programme, le pourcentage de résultats corrects en matière de reconnaissance allait de 80% à 98,6%.

Les données de Wildlife Insights sont entièrement ouvertes au public: n'hésitez pas à aller jeter un œil au mignon museau des bébés ours capturés en gros plan, c'est toujours agréable.

En ce moment

Les missiles hypersoniques, révolution ou poudre aux yeux?

Et Cætera

Les missiles hypersoniques, révolution ou poudre aux yeux?

Une étude met en doute les performances de ces nouveaux engins ultra-rapides.

Le Brexit, un désastre pour la musique britannique

Biz

Le Brexit, un désastre pour la musique britannique

L'obsession des «brexiters» pour le contrôle des frontières met en péril une industrie déjà malmenée par le Covid-19.

L'armée américaine met en péril des centaines d'avions commerciaux en brouillant leurs signaux GPS

Tech

L'armée américaine met en péril des centaines d'avions commerciaux en brouillant leurs signaux GPS

Dangers dans les cieux.