De l'eau en canette, oui, mais de l'eau «punk». | Via Liquid Death
De l'eau en canette, oui, mais de l'eau «punk». | Via Liquid Death

Une start-up lève 2,2 millions de dollars pour créer de l'eau «punk» en canette

Liquid Death est une marque américaine de canettes d'eau plate inspirée par la bière et le heavy metal.

La marque d'eau Liquid Death («mort liquide») a été conçue pour une sous-catégorie de la population extrêmement spécialisée: les personnes qui ont un mode de vie «punk» mais ne boivent pas d'alcool et ont envie de s'hydrater de façon «bizarre et amusante».

Mike Cessario, un ancien directeur de campagnes publicitaires pour Netflix, est parvenu à lever plus de 2,2 millions de dollars pour concrétiser cette idée. Des grands noms de la tech, dont l'un des co-fondateurs de Twitter, ont décidé d'investir.

Aux États-Unis, le pack de douze canettes de 500 ml de Liquid Death –de l'eau plate venue d'Autriche– coûte actuellement 22 dollars [19 euros] sur Amazon, un prix supérieur à la même quantité de bière.

Liquid Death, dont le slogan est «Murder your thirst» («assassine ta soif»), entend offrir une expérience nouvelle à sa clientèle, notamment les personnes de la communauté straight edge, des punks hardcore qui ne boivent pas d'alcool.

«Destroy» mais écologique

Cessario, qui est un ancien membre de groupes de punk et de heavy metal, pense que le marketing habituel de l'eau –les arbres, les bébés, les ruisseaux– est complètement dépassé. Il a donc créé la première eau minérale «destroy».

«Les produits de santé et de bien-être sont habituellement vendus avec des mannequins fitness et de belles célébrités, peut-on lire sur le site de la marque. Il n'y a rien de bizarre, d'amusant ou de rebelle. Seuls les produits mauvais pour la santé comme les bonbons, la bière et les boissons énergétiques peuvent être bizarres et drôles.»

L'humour de Liquid Death est assez spécial: «Notre processus breveté d'assassinat de soif commence lorsque Liquid Death forme une corde de veines qui s'enroule autour de la tête de la soif pour l'étrangler.»

Le produit se veut aussi respectueux de l'environnement. Le site explique que boire de l'eau en canette est plus écologique que de boire de l'eau en bouteille en plastique. Et pour chaque canette vendue, 4 centimes seront reversés au profit du nettoyage des océans.

Alors que de nombreux Américain·es sont déjà passé·es aux gourdes d'eau réutilisables pour éviter les déchets inutiles, l'idée de la canette n'a pas grand chose de radical.

En ce moment

Augmenter l'humanité, pourquoi pas? Encore faut-il se poser les bonnes questions

Et Cætera

Augmenter l'humanité, pourquoi pas? Encore faut-il se poser les bonnes questions

Avant de fusionner avec les machines il importe de bien (re)définir ce qui relève de l'être humain.

Le florissant commerce de restes humains sur Instagram

Et Cætera

Le florissant commerce de restes humains sur Instagram

Cantonné à eBay jusqu'à son interdiction, l'achat-vente de squelettes décorés se réfugie dans le flou juridique du réseau social.

La big data en santé, une mine d'or de 12 milliards d'euros pour la Grande-Bretagne

Biz

La big data en santé, une mine d'or de 12 milliards d'euros pour la Grande-Bretagne

La NHS est assise sur un trésor convoité par l'industrie pharmaceutique.