Même la nuit? Même la nuit. | Ring
Même la nuit? Même la nuit. | Ring

Avec son réseau géant Sidewalk, plus personne n'échappera à Amazon

L'entreprise va relier l'ensemble de ses produits connectés: inquiétant.

Peu de gens ont entendu parler d'Amazon Sidewalk, y compris les milliers de personnes qui vont y participer. Car l'entreprise dont Jeff Bezos s'apprête quitter la tête a décidé que, dans une semaine, tous les assistants vocaux Amazon Echo et les dispositifs de sécurité Ring des États-Unis allaient faire partie d'un même réseau.

Afin d'améliorer la connectivité de ses appareils, l'ambition d'Amazon est de créer un «mesh network» (un «réseau maillé») à l'échelle de quartiers, dans lesquels tous les dispositifs sont connectés les uns aux autres, sans hiérarchie ni connexion centralisée.

Amazon explique que «lorsque plus de voisins participent, le réseau devient encore plus fort». Concrètement, si votre caméra de surveillance a des difficultés à accéder à votre réseau, elle pourra aller se connecter sur celui de la caméra de la rue d'en face.

Si l'Amazon Echo de vos voisins peine à avoir accès à internet, il pourra à l'inverse accrocher votre Wi-Fi, si bien sûr vous disposez aussi d'appareils compatibles. Sidewalk pourrait aussi faciliter l'utilisation des traqueurs Tile.

Les «ponts Sidewalk» entre appareils utilisent une connexion à faible bande passante «limitée à 80 Kb par seconde, soit quarante fois mois que la bande passante utilisée pour steamer une vidéo haute définition». Le total mensuel est aussi limité à 500 Mb/s, et ne devrait donc pas cannibaliser le réseau.

Inscription par défaut

Mais la mise en place d'un tel système pose question: pour participer à Amazon Sidewalk, il n'y a pas à s'inscrire, tous les possesseurs d'appareils compatibles étant ajoutés automatiquement. Pour ne pas y participer, il est en revanche nécéssaire de se désinscrire manuellement. Les délais sont courts: le programme démarre le 8 juin et devrait être fonctionnel dès le 14.

Ashkan Soltani, un ancien directeur technologie à la Commission fédérale du commerce (FTC) américaine, estime que le projet continue d'asseoir l'omnipotence d'Amazon, en transformant de facto l'entreprise «en fournisseur d'accès internet d'une simple pression de bouton, sans avoir à dérouler un centimètre de fibre».

Le partage pose aussi des questions légales. Sidewalk ne sera en premier lieu déployé qu'aux États-Unis, mais en France par exemple, Hadopi rend le détenteur d'une connexion internet responsable de toute utilisation qui peut en être faite.

Amazon n'est pas la seule à mettre en commun ses appareils afin de créer un réseau décentralisé. Le tracker AirTag, récemment révélé par Apple, n'utilise pas de technologie GPS: pour être localisé, il émet un signal Bluetooth que les millions d'appareils Apple autour du monde peuvent capter, formant un gigantesque réseau de localisation.

En ce moment

Les voitures autonomes ne sont pas plus évoluées qu'un enfant de 7 ans

Tech

Les voitures autonomes ne sont pas plus évoluées qu'un enfant de 7 ans

L'intelligence artificielle fait fi du concept de «permanence des objets».

L'ordinateur quantique est-il voué à l'échec?

Tech

L'ordinateur quantique est-il voué à l'échec?

Beaucoup trop de bruit pour pas grand-chose.

Dans les bagages des touristes de SpaceX, des menottes et des sédatifs

Tech

Dans les bagages des touristes de SpaceX, des menottes et des sédatifs

On n'est jamais trop prudent.