Un soldat ukrainien au téléphone, à l'est de Kiev, le 9 mars 2022. | Velyka Dymerka /AFP

Un soldat ukrainien au téléphone, à l'est de Kiev, le 9 mars 2022. | Velyka Dymerka /AFP

L'arrestation d'un hacker en Ukraine dévoile la fragilité des communications russes

La guerre des télécoms fait rage en Ukraine.

En Ukraine, la guerre se joue aussi sur les ondes. Le SSU, les services secrets du pays, a annoncé avoir arrêté un homme suspecté d'être un hacker au service de la Russie.

D'après les autorités, ce hacker utilisait le réseau téléphonique ukrainien afin de faciliter les communications militaires de l'envahisseur russe. L'homme aurait en particulier transmis des appels depuis la Russie vers les troupes présentes sur le terrain en Ukraine, alors que les numéros russes et biélorusses sont bloqués sur le réseau du pays.`

Cette mesure pousse les soldats russes à voler des téléphones aux civils afin de pouvoir communiquer. Le service des communications spéciales de protection de l'information ukrainien a par conséquent enjoint les citoyens à déclarer tout téléphone volé afin qu'il soit bloqué au plus vite.

Système D

L'équipement saisi par le SSU comprend une SIM box: un boîtier capable de contenir jusqu'à 128 cartes sim. Il est possible que cet appareil ait servi de relais entre des numéros ukrainiens et russes, afin de contourner le blocage et d'échanger appels et sms.

Cette méthode n'est pas particulièrement sécurisée, mais elle pourrait avoir été choisie faute de mieux. «Des forces armées ne devraient jamais avoir à utiliser une SIM box, explique à Motherboard Cathal McDaid, le directeur technique de l'entreprise de cybersécurité AdaptiveMobile. Le fait qu'ils aient recours à ces systèmes indique qu'ils sont forcés d'utiliser des moyens de moins en moins sécurisés».

Il semble en effet que l'armée russe n'ait pas été suffisamment équipée pour communiquer efficacement et de manière sécurisée. Des soldats ont été surpris à utiliser des radios non-cryptées et de simples talkies-walkies.

Si le volume des communications facilitées par ce hacker correspond réellement aux allégations du SSU (un millier par jour), ou que cette méthode est répandue, cela pourrait expliquer pourquoi l'armée russe a fait le choix de ne pas détruire le réseau téléphonique ukrainien. Si il facilite les capacités d'organisation de l'ennemi, il est possible qu'il soit aussi essentiel aux communications russes.

En ce moment

🔫 De l'importance des gros canons 💣 Le coup d'État contre Poutine 🐦 Elon Musk qui plombe Twitter: l'hebdo de korii.

Et Cætera

🔫 De l'importance des gros canons 💣 Le coup d'État contre Poutine 🐦 Elon Musk qui plombe Twitter: l'hebdo de korii.

Dix (courts) articles pour voir le monde d'un autre œil et chasser l'ennui de votre dimanche.

🔥 Et si l'Ukraine envahissait la Russie? ⚡ Les douteux lasers russes anti-drones 🏃 La course à l'exaflop, hier sur korii.

Et Cætera

🔥 Et si l'Ukraine envahissait la Russie? ⚡ Les douteux lasers russes anti-drones 🏃 La course à l'exaflop, hier sur korii.

Quatre articles pour comprendre le monde autrement.

Supercalculateurs: les États-Unis courent derrière une Chine triomphante

Tech

Supercalculateurs: les États-Unis courent derrière une Chine triomphante

Géopolitique et concours de bits.