Vous croiserez peut-être bientôt cette silouhette des dizaines de fois par jour. | Wuling / General Motors
Vous croiserez peut-être bientôt cette silouhette des dizaines de fois par jour. | Wuling / General Motors

Hong Guang Mini, l'électrique chinoise à 3.700 euros qui lamine Tesla

Riquiqui et low cost, le véhicule bat des records.

David contre Goliath en version lithium-ion: en Chine, une petite voiture électrique low cost nommée Hong Guang Mini EV, lancée l'an passé et vendue 3.700 euros pour sa version basique, est en train de doubler Tesla.

«Doubler» est ici à comprendre au sens le plus littéral littéral du terme. Selon des chiffres de la China Passenger Car Association repris par la BBC, il s'est vendu 25.778 exemplaires de la petite auto en janvier seulement, contre 13.843 pour la Model 3 de Tesla, son véhicule le plus abordable, produit à Shanghai et vendu 32.000 euros.

Fruit d'une joint-venture entre General Motors et l'entreprise d'État SAIC Motor connue en Chine sous le nom de Wuling, la Hong Guang Mini EV n'a pas été conçue comme une concurrente directe aux véhicules haut de gamme de Tesla –en délicatesse sur le marché local pour des raisons de qualité et de sécurité– ou de constructeurs locaux comme Nio.

C'est une «voiture du peuple», proposée à très bas coût (compter 4.100 euros pour une version climatisée), dont les caractéristiques techniques la réservent à un usage quotidien et citadin seulement.

La Hong Guang Mini EV peut, en serrant un peu les épaules, accueillir quatre passagers ou passagères, ne dépassera pas les 100 kilomètres par heure, dispose d'une autonomie de 170 kilomètres et se recharge sur une prise électrique classique.

La conquête

Si elle n'est pas la première voiture chinoise à tenter de s'accaparer cette partie du marché, il semble que la Hong Guang Mini EV ait réussi, mieux que ses concurrentes, à imprimer une image de qualité et de praticité dans les esprits de la large clientèle locale.

«La Chine compte beaucoup de constructeurs de petits véhicules électriques à bas coût, mais la plupart d'entre eux sont des produits lents et de basse qualité, qui n'arrivent pas à attirer un marché large, explique Sam Fiorani d'Auto Forecast Solutions à la BBC. Avec la Hong Guang Mini, c'est la première fois qu'un constructeur majeur réussit à produire un véhicule qui puisse attirer une clientèle à la recherche d'une vraie voiture.»

Le succès est tel –la voiture serait actuellement le deuxième véhicule électrique le plus vendu au monde– que la voiture pourrait tenter une incursion au-delà de la Grande Muraille.

Selon la BBC, Wuling serait en discussion avec une firme lituanienne pour produire une version européenne du véhicule, dont le prix serait néanmoins plus important du fait de normes plus contraignantes.

Elle ne serait néanmoins pas la seule sur un marché dont les acteurs locaux fourbissent leurs propres armes pour alimenter, à vil prix, la transition vers le tout-électrique.

On peut par exemple citer l'adorable petite Ami de Citroën, vendue à partir de 6.000 euros en France et qui bénéficie de l'écosystème commercial et technique de PSA.

En ce moment

Le PDG de Philip Morris prône une interdiction de la cigarette d'ici dix ans

Biz

Le PDG de Philip Morris prône une interdiction de la cigarette d'ici dix ans

Poudre aux yeux ou vraie conversion?

Exigeant un tank plus réaliste, un joueur de «War Thunder» partage des documents secret défense

Tech

Exigeant un tank plus réaliste, un joueur de «War Thunder» partage des documents secret défense

La boulette (de canon).

Une mini Ferrari 250 Testa Rossa pour enfants très, très riches

Tech

Une mini Ferrari 250 Testa Rossa pour enfants très, très riches

Avez-vous gardé l'adresse du Père Noël?