Drôle d'endroit pour une naissance. | Bram Van Oost via Unsplash
Drôle d'endroit pour une naissance. | Bram Van Oost via Unsplash

Une femme donne naissance à un enfant dans une Tesla en Autopilot

Un conte de Noël électrique.

Rapportée par le Philadelphia Inquirer, l'histoire ressemble à une fable montée de toutes pièces pour redorer l'image ternie de l'Autopilot de Tesla, son assistance robotique à la conduite dont les éventuels manquements sont scrutés de près par le législateur comme les médias américains.

Pourtant semble-t-il bien réel, ce conte de Noël électrique raconte l'histoire de Yiran Sherry, 33 ans et de son mari Keating Sherry, à peine plus vieux, accompagnés de leur fils de 3 ans, Rafa, pour faire bonne mesure.

Le 9 septembre 2021, Yiran Sherry étant prise de sévères contractions, la petite famille dans son ensemble s'est embarquée dans sa Tesla pour l'amener, au plus vite, au Paoli Hospital. D'une durée de vingt minutes, le trajet embouteillé s'est presque intégralement fait avec l'aide de l'Autopilot de la voiture.

Auto-bébé

Semi-conducteur, le bientôt nouveau papa était occupé à veiller sur sa femme et son fils, une main sur le volant et un œil vaguement sur la route alors que le système de conduite automatique faisait le reste, les autres à gérer en panique sa petite troupe.

«Elle serrait ma main si fort que j'avais l'impression qu'elle allait la briser», raconte Keating au Philadelphia Inquirer. «Je lui disais “OK, concentre-toi sur ta respiration”. Un conseil que je me donnais aussi à moi-même. Mon adrénaline était au maximum. Je disais “Rafa, tout va bien. Ta petite sœur est en train d'arriver”.»

Sur le parking de l'hôpital, une équipe médicale attendait la famille Sherry à son arrivée. Elle n'a pas eu grand-chose à faire: la nature avait fait son œuvre, sous la protection sans doute de la technologie et, accroupie devant le siège passager avant, Yiran avait réussi à donner naissance à la petite Maeve.

Qui comme sa mère, se portait aussi bien que possible, et dont le cordon ombilical a été coupé dans l'habitacle de l'automobile. «Une fois que les pédiatres ont dit “Elle est en pleine forme, félicitations!”, ça a été un sacré soulagement», relate Keating à propos de celle que le personnel de l'hôpital surnommait affectueusement «bébé Tesla». Et à laquelle les parents ont un moment pensé offrir le second prénom Tess.

En ce moment

🚀 Le fail d'un missile-boomerang russe 🖥️ Le grand bond informatique en arrière de Moscou ✈️ Deux couches de passagers: l'hebdo de korii.

Et Cætera

🚀 Le fail d'un missile-boomerang russe 🖥️ Le grand bond informatique en arrière de Moscou ✈️ Deux couches de passagers: l'hebdo de korii.

Dix (courts) articles pour chasser l'ennui de votre dimanche et voir le monde sous un autre jour.

✈️ La renaissance d'un avion mythique ⚛️ Du neuf sur la matière noire 🐉 La préservation des tatouages des morts, hier sur korii.

Et Cætera

✈️ La renaissance d'un avion mythique ⚛️ Du neuf sur la matière noire 🐉 La préservation des tatouages des morts, hier sur korii.

Quatre articles pour voir le monde d'un autre œil.

Save My Ink Forever, l'entreprise qui découpe et sauvegarde les tatouages de vos morts

Biz

Save My Ink Forever, l'entreprise qui découpe et sauvegarde les tatouages de vos morts

Momification et art cutané.