Là, ça va, il fait beau. | Trac Vu via Unsplash
Là, ça va, il fait beau. | Trac Vu via Unsplash

À cause de la 5G, des milliers d'avions interdits d'atterrissage par faible visibilité aux États-Unis

Voir ou capter, il faut choisir.

Ultra haut débit, latence faible, véhicules autonomes, chirurgie à distance, jeu vidéo sans frein: la 5G est souvent présentée par ses zélateurs comme un impératif technologique sur la voie du futur. La Federal Aviation Administration (FAA), instance de régulation aérienne américaine, est quant à elle un peu plus douteuse sur la question: selon elle, la 5G sera même responsable de retards des avions à leur destination.

Mais comment donc une technologie de communication pourrait-elle freiner des quadrimoteurs? En les empêchant de pouvoir compter en toute sécurité sur leurs précieux appareils de navigation en cas de mauvais temps, explique la FAA. Craignant des interférences avec les altimètres, l'agence a interdit à des milliers d'appareils et d'hélicoptères –6.834 pour être précis, de s'appuyer sur leurs mesures, rapporte The Verge.

«Les atterrissages en période de faible visibilité pourraient être limités du fait de l'inquiétude que le signal 5G pourrait altérer la précision de l'altimètre d'un aéronef, si d'autres mesures ne sont pas prises», explique Lynn Lunsford, porte-parole de la FAA, au site américain.

«Ces limitations pourraient empêcher des groupes d'avions d'atteindre certains endroits plongés dans une faible visibilité, et mener vers des déviations de vols», peut-on lire dans un document publié par la FAA: imbattable sur Fortnite, certes, mais en retard de vingt-quatre heures pour les fêtes de Noël.

C-Band

Le problème est particulier à la bande moyenne du spectre utilisé par le protocole 5G, également nommée C-Band, en cours de déploiement dans certaines zones aux États-Unis après des enchères ayant coûté des dizaines de milliards de dollars aux opérateurs. Bien que la fréquence de cette C-Band soit distincte de celle qu'utilisent les altimètres radio, elle en est suffisamment proche pour susciter des craintes.

Début novembre, Verizon et AT&T annonçaient repousser la mise en service de ces nouvelles fréquences et baisser temporairement la puissance d'émission des fréquences déjà en service, à la suite des inquiétudes conjointes de la FCC, la commission fédérale des communications américaine et de la FAA.

Tous assurent travailler main dans la main pour s'assurer que ces craintes restent au stade d'hypothèse, pour que la 5G et l'aviation civile puissent coexister sans danger pour la flotte et pour que des mesures techniques soient prises par les compagnies aériennes afin de sécuriser le parfait fonctionnement des outils de pilotage, en toutes circonstances.

En ce moment

Le mythique An-225 Mriya, plus gros avion cargo du monde, pourrait bientôt renaître

Tech

Le mythique An-225 Mriya, plus gros avion cargo du monde, pourrait bientôt renaître

Richard Branson semble vouloir faire revoler le monstre.

On vient peut-être de faire un grand pas vers la compréhension de la matière noire

Tech

On vient peut-être de faire un grand pas vers la compréhension de la matière noire

La clé? Le neutrino et ses trois saveurs qui, comme les mousquetaires, étaient en fait quatre.

✈️ Le sale état des avions de chasse US 🚗 Le tuning militaire fou des Ukrainiens 🛏️ Des avions couchettes, hier sur korii.

Et Cætera

✈️ Le sale état des avions de chasse US 🚗 Le tuning militaire fou des Ukrainiens 🛏️ Des avions couchettes, hier sur korii.

Quatre articles pour jeter un autre œil sur le monde.