Le transport aérien du futur (si, dans le futur, le transport aérien existe toujours). | Boom Supersonic
Le transport aérien du futur (si, dans le futur, le transport aérien existe toujours). | Boom Supersonic

Successeur du Concorde, l'Overture de Boom Supersonic sera aussi un avion militaire

Un accord crucial a été signé avec Northrop Grumman.

À l'heure où il semble légitime de s'interroger sur l'avenir de l'aviation tout court, certains ne s'embarrassent pas de ces questionnements existentiels et avancent leurs pions dans le domaine de l'aviation supersonique commerciale –que l'on croyait pourtant mort après le dernier vol du coûteux et bruyant Concorde, au funeste destin.

Ainsi de la NASA, dont l'impressionnant X-59 QueSST cherche à venir à bout du problématique «bang» supersonique, le bruit causé par une onde de choc d'un avion qui dépasse la vitesse du son, et a déjà entamé sa longue série de tests. Ainsi, aussi, de la start-up Boom Supersonic, dont nous narrions le rêve fou il y a bientôt deux ans déjà, responsable de l'aéronef Overture, dont l'avenir semble se concrétiser de plus en plus fermement.

En juin 2021 et en pleine pandémie, United Airlines sortait le (gros) carnet de chèques et 3 milliards de dollars de sa poche pour commander quinze exemplaires du futur (et encore très hypothétique) Overture. Mais le supersonique n'intéresse pas que les compagnies aériennes aux passagers fortunés: les firmes militaires regardent elles aussi avec gourmandise ce que ce transport à grande vitesse pourrait leur apporter.

On sait par exemple que le Pentagone s'intéresse de près à SpaceX, dont il imagine les fusées Starship transporter en un claquement de doigts (enfin, en soixante minutes) troupes ou matériels, les faisant voyager d'un point à l'autre du globe de manière balistique.

Quant à Boom, c'est avec l'entreprise Northrop Grumman que la firme a déclaré avoir conclu un accord lors du salon aérien international de Farnborough en Grande-Bretagne. Un contrat intéressant, puisqu'il lui ouvre grand les portes du marché militaire.

Mon Mach à moi

La jeune start-up et le déjà géant de l'aviation devraient ainsi se servir de l'Overture comme base pour la création d'une plateforme militaire dédiée aux différents corps de l'armée américaine ou de ses alliées, dotée de systèmes de défense ad hoc. «Le temps est un avantage stratégique dans les scénarios à conséquences importantes», a commenté Blake Scholl, patron et fondateur de la jeune pousse.

«Doté de capacités spéciales, l'aéronef pourrait être utilisé pour livrer du matériel médical, procéder à des évacuations médicales d'urgence ou à la surveillance de zones bien plus larges qu'un avion conventionnel», explique également le communiqué de Boom.

La firme ajoute que cet Overture militarisé pourrait également servir de chef d'orchestre pour coordonner l'action des vecteurs aériens et des troupes au sol «dans de nombreux scénarios».

Selon des chiffres rappelés par Boom lors du salon de Farnborough, l'Overture tel qu'actuellement conçu pourrait, alimenté par un carburant présenté comme neutre en carbone, transporter entre 65 et 85 passagers à la vitesse de Mach 1,7 (2.100 kilomètres par heure) au-dessus des océans ou de Mach 0,94 (autour de 1.100 km/h) au-dessus des terres, et serait doté d'une portée de 7.800 km environ.

De quoi, effectivement, répondre de manière assez inédite à certaines situations militaires d'urgence, avec des troupes ou, après quelques transformations, quelques précieux matériels. L'US Air Force avait d'ailleurs déjà approché Boom en 2020 pour concevoir un aéronef capable de transporter des officiels d'un bout à l'autre du monde deux fois plus vite que les avions actuels.

Quant à la version commerciale de l'Overture, elle devrait entrer en production en 2024, avec de premiers tests en vol prévus pour 2026. Le futur, qui ressemble parfois beaucoup au passé, c'est donc demain ou presque.

En ce moment

🔨 Wagner menace le Parlement européen ♨️ Le désastre derrière notre confort hivernal 🍺 La seconde vie de la Bud du Qatar, une journée sur korii.

Et Cætera

🔨 Wagner menace le Parlement européen ♨️ Le désastre derrière notre confort hivernal 🍺 La seconde vie de la Bud du Qatar, une journée sur korii.

Quatre articles pour comprendre le monde en avance.

L'hiver confortable des Européens, un désastre absolu pour les pays émergents

Tech

L'hiver confortable des Européens, un désastre absolu pour les pays émergents

Notre continent a fait des réserves. D'autres vont en pâtir, longtemps.

Une masse ensanglantée: l'effrayant «cadeau» de Prigojine et du Groupe Wagner au Parlement européen

Et Cætera

Une masse ensanglantée: l'effrayant «cadeau» de Prigojine et du Groupe Wagner au Parlement européen

Une mise en scène macabre et une menace édifiante.