Un avion FedEx à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, le 6 août 2018. | Joel Saget / AFP

Un avion FedEx à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, le 6 août 2018. | Joel Saget / AFP

FedEx souhaite installer des systèmes lasers antimissiles sur ses avions

Les missiles sol-air portables sont une réelle menace pour l'aviation civile.

Le service de livraison postale FedEx souhaite équiper ses avions cargo de systèmes de défense antimissile. C'est ce que nous apprend un document de la Federal Aviation Administration (FAA), l'autorité aérienne des États-Unis.

Ce document explique qu'en octobre 2019, FedEx a déposé une demande officielle de certification afin d'installer à bord de ses Airbus A321-200 un «système inhabituel [...] de lasers infrarouges à l'extérieur de l'appareil comme contre-mesure pour les missiles à guidage thermique».

En 2003, alors qu'il décollait depuis Bagdad, un missile sol-air avait frappé l'aile gauche d'un Airbus A330 appartenant à DHL, un concurrent de FedEx. L'appareil était parvenu à se poser sans dommage pour son équipage, mais cet incident illustre les risques auxquels sont exposés les avions manœuvrant en zone de conflit.

Défense anti-antiaérienne

FedEx n'est pas la seule entreprise à effectuer ce type de démarches. Dans son document, la FAA explique que «ces dernières années, lors de plusieurs incidents à l'étranger, des avions civils ont été visés par des tirs de systèmes portatifs de défense antiaérienne [«man-portable air defense systems», ou MANPADS]. Cela a poussé plusieurs entreprises à désigner et adapter des systèmes de défense laser à installer sur des avions civils.»

Compacts, légers, simples d'utilisation et relativement bon marché, ces MANPADS peuvent être obtenus facilement par des organisations extra-gouvernementales, y compris terroristes. Ils sont donc considérés comme une priorité de la lutte contre le trafic d'armes et une menace sérieuse pour l'aviation civile.

Les systèmes lasers qui permettent de dévier les missiles à guidage infrarouge ne sont toutefois pas anodins, explique la FAA. Les lasers infrarouges peuvent causer des dommages aux yeux et à la peau, ainsi qu'«affecter les avions environnants, à la fois sur le sol et dans les airs, les camions de carburant et autres équipements des aéroports», détaille le rapport de l'agence.

Il est donc impératif de s'assurer que ces dispositifs ne s'activent pas de manière impromptue au beau milieu de la piste. Surtout que ces lasers sont invisibles pour l'œil humain.

En ce moment

La dette créée par Elon Musk pourrait tuer Twitter

Biz

La dette créée par Elon Musk pourrait tuer Twitter

Les bots ne sont sans doute pas le vrai problème.

Bières, appâts de pêche et grenades: les folles transformations des drones ukrainiens

Tech

Bières, appâts de pêche et grenades: les folles transformations des drones ukrainiens

Lorsqu'il s'agit de tuer, l'imagination n'a aucune limite.

🔥 Les gros canons qui changent la guerre 🔫 Ukraine et trafic d'armes 🛢️ Les nouvelles fortunes du pétrole, hier sur korii.

Et Cætera

🔥 Les gros canons qui changent la guerre 🔫 Ukraine et trafic d'armes 🛢️ Les nouvelles fortunes du pétrole, hier sur korii.

Quatre articles pour voir le monde sous un autre jour.