Une nouvelle flèche mortelle pour l'armée américaine? | Capture d'écran Lockheed Martin Content Storage via YouTube
Une nouvelle flèche mortelle pour l'armée américaine? | Capture d'écran Lockheed Martin Content Storage via YouTube

Le Speed Racer, nouvel aéronef de Lockheed Martin, se dévoile

Ce que l'on sait de la chose, conçue par la fameuse et secrète division Skunk Works de l'avionneur.

Début février, Aviation Week dévoilait que Lockheed Martin s'apprêtait à entamer les tests d'un tout nouvel et très secret aéronef, nommé «Speed Racer» et publiquement annoncé en septembre 2020. On ne savait jusqu'ici que très peu de choses sur cet engin mais une vidéo, publiée par l'avionneur, fournit de précieux indices sur ses caractéristiques.

Le Speed Racer a été conçu par Skunk Works. Division expérimentale de Lockheed Martin, la structure a déjà créé le U-2, le SR-71 Blackbird, le F-117 Blackhawk ou plus récemment, le F-22 Raptor et le F-35 Lightning II.

À l'exception de ce dernier, dont le caractère calamiteux commence à être reconnu au sein même des armées américaines, Skunk Works est donc sans conteste à l'origine de certains des avions les plus extraordinaires des décennies passées.

Comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessus à partir de 48 secondes, le Speed Racer est un drone sans pilote de taille modeste, lancé depuis un plus gros avion, ici un Beechcraft C-12 Huron.

Il semble avoir avant tout été conçu pour démontrer la pertinence et l'efficacité de StarDrive, les techniques et processus d'ingénierie numérique mis en place par Lockheed Martin.

Très en vogue au Pentagone et dans les hautes sphères de l'US Air Force, ces méthodes sont notamment responsables de la création, en un an seulement, d'un chasseur américain de prochaine génération, dans le cadre du programme Next Generation Air Dominance (NGAD).

Par tout l'essaim

Il semble que le Speed Racer soit doté d'une propulsion élaborée par Technical Directions Inc., possession du concepteur de drones supersoniques Kratos.

Comme le note The Drive, Kratos a notamment conçu le X-61A Gremlins, destiné à tester le concept technique et militaire très en vogue d'essaims de drones, nuages de machines autonomes capables de submerger les défenses ennemies.

Or, les formes du Speed Racer présenté par Lockheed Martin ne sont pas sans rappeler celles du X-61A. Peut-être est-ce un indice que l'engin n'est pas seulement une «preuve de concept» pour les capacités en ingénierie numérique de Lockheed Martin, mais qu'il pourrait à l'avenir être doté d'applications militaires et opérationnelles réelles.

Si son lancement depuis un autre avion rend cette hypothèse plutôt improbable, plusieurs de ces Speed Racers –dont le nom indique a priori une vitesse élevée– pourraient constituer l'un de ces fameux «drones swarms» destinés à donner le tournis aux défenses aériennes ennemies.

En tirant aussi quelques plans sur la comète, Popular Mechanics décrit deux autres usages possibles du prototype de Lockheed Martin. Il pourrait être utilisé par les armées aériennes américaines comme une sorte de «sniffeur» à longue distance, un vecteur capable de faire fonctionner une multitude de radars et capteurs en territoire ennemi, sans mettre de vie humaine en péril.

Il pourrait aussi, et peut-être surtout, être équipé d'une charge explosive importante, le transformant alors en un véritable missile de croisière. Popular Mechanics imagine ainsi le scénario d'un C-12 capable de porter et lancer deux Speed Racers.

L'un d'eux pourrait pénétrer le territoire ennemi pour y chercher, de manière autonome, la cible à abattre. Le second, partie létale de ce tandem volant, pourrait alors fondre dessus, sans qu'aucun pilote humain n'ait eu à franchir les lignes ennemies.

En ce moment

Panique aux États-Unis: la pandémie cause une pénurie de bubble tea

Biz

Panique aux États-Unis: la pandémie cause une pénurie de bubble tea

Loin d'être anecdotique, c'est un bon exemple de l'effet de la crise sanitaire sur le commerce mondial.

Derrière la bataille UEFA vs Super League, la course aux financements

Biz

Derrière la bataille UEFA vs Super League, la course aux financements

Comme souvent dans le foot, l'argent est le nerf de la guerre.

Tendance: la mangue va-t-elle avoir la peau de l'avocat?

Biz

Tendance: la mangue va-t-elle avoir la peau de l'avocat?

Les producteurs entrevoient l'énorme potentiel de ce fruit exotique disponible toute l'année.