«Mais où donc sont les toilettes?» | Jung Yeon-Je / AFP
«Mais où donc sont les toilettes?» | Jung Yeon-Je / AFP

L'US Air Force présente sa nouvelle couche high-tech pour les besoins des pilotes

Les envies peuvent être pressantes à Mach 2.

Portée augmentée, possibilité de ravitaillement en vol: dans la guerre ou la surveillance modernes, les missions aériennes sont de plus en plus longues et peuvent parfois atteindre 10 à 12 heures.

Cela pose un problème très basique aux pilotes, humains après tout: comment, quand une envie se fait pressante, la soulager de manière à la fois sécuritaire et hygiénique?

Comme le note New Atlas, le problème est d'ailleurs vieux comme le vol humain. Le site rappelle notamment que les astronautes de la NASA, avant un décollage, ingèrent une collation massive de viande et d'œufs.

Cette «tradition» n'en est pas réellement une, et n'a pas grand chose à voir avec une image musculeuse, protéinée et masculiniste: se nourrir d'aliments de ce type permet de ralentir le transit intestinal, ce qui peut s'avérer utile avant de s'enfermer quelques heures dans une capsule dénuée de toilettes.

Vous l'ignoriez sans doute, mais il existe des appareils intégrés aux combinaisons pour éviter aux pilotes des contorsions acrobatiques pouvant mener au crash ou, en cas de visée ratée et de manœuvre trop soudaine, de maculer l'intégralité du cockpit d'un liquide malvenu.

Top Gun

Nommés pudiquement «appareils de soulagement de vessie», ils permettent d'éviter deux autres solutions possibles. La première est de porter une couche pour adulte, ce qui n'a rien de ragoûtant.

La seconde est, tout simplement, de faire l'effort de se retenir: comme le note New Atlas, cela pose un risque de santé pour le ou la pilote, et peut sérieusement réduire sa capacité à résister aux G de la force centrifuge lors de manœuvres serrées.

L'idéal est donc un système de collection de l'urine. Sauf que l'idéal n'a souvent rien d'idéal: il nécessite parfois de se désangler, ce qui peut poser de sérieux problèmes de sécurité, et est pire encore pour les femmes pilotes qui, est-il expliqué, pouvaient avoir à retirer une partie de leur combinaison. À Mach 2, on a connu plus pratique.

L'US Air Force et ses bureaux chargés de ce genre d'équipement ont travaillé dur pour présenter, avec la firme Omni, la nouvelle version du système Skydrate, en deux modèles, l'un pour les hommes et l'autre pour les femmes.

Des tests ont été menés au sol pour concevoir un appareil amélioré qui, explique New Atlas, «dispose d'un sac de collection plus vaste, d'un flux plus important, de multiples tailles de tuyaux, d'une opérabilité à une main pour l'allumage ou l'extinction et de plusieurs choix de tailles».

Bref, le confort de cette couche ultra high-tech a été drastiquement amélioré et les pilotes, quel que soit leur sexe, pourront voler pendant de longues heures tout en restant au sec, concentrés sur leur mission et sur elle seule.

En ce moment

Dans l'espace, le statoréacteur restera longtemps de la science-fiction

Tech

Dans l'espace, le statoréacteur restera longtemps de la science-fiction

La promesse est pourtant belle.

Le Hamas accuse Israël d'avoir tué un plongeur à l'aide d'un dauphin de combat

Et Cætera

Le Hamas accuse Israël d'avoir tué un plongeur à l'aide d'un dauphin de combat

Une accusation pas si bizarre qu'il n'y paraît.

«The Enigma», le diamant noir de 555,5 carats venu d'outre-espace

Tech

«The Enigma», le diamant noir de 555,5 carats venu d'outre-espace

Un investissement extraterrestre.