On a peut-être trouvé une utilité technologique au durian, le fruit le plus malodorant au monde. | Jonny Clow via Unsplash
On a peut-être trouvé une utilité technologique au durian, le fruit le plus malodorant au monde. | Jonny Clow via Unsplash

Bientôt des batteries écologiques à base de fruits?

Le projet semble fou, mais il s'agit d'une possibilité que les scientifiques explorent activement.

Elles sont au cœur de notre technologie portable moderne: les batteries au lithium ont transformé notre capacité à stocker et à transporter l'énergie avec nous et ont, à leur tour, révolutionné les appareils que nous manions au quotidien.

Plus de sept milliards de batteries lithium-ion sont vendues chaque année dans le monde, et ce chiffre devrait dépasser les quinze milliards d'ici à 2027, rapporte la BBC.

Mais la technologie actuelle a ses limites. Avec le temps, la capacité des cellules à contenir une charge diminue, ce qui signifie qu'elles stockent moins d'énergie.

La fiabilité et la durabilité des batteries lithium-ion suscitent également des interrogations: elles peuvent prendre feu et exploser dans certaines conditions, tandis que l'extraction des métaux nécessaires à leur fabrication a un coût social et environnemental élevé.

Calcium, bois et déchets alimentaires

Beaucoup d'acteurs du secteur tentent de trouver un moyen d'améliorer voire de remplacer les batteries au lithium. Une équipe de recherche de l'Institut de technologie de Karlsruhe, en Allemagne, travaille par exemple sur des unités conçues à partir de métaux différents, comme le calcium ou le magnésium.

D'autres s'intéressent à des matériaux encore plus largement disponibles, notamment le bois. Liangbing Hu, directeur du Centre pour l'innovation dans les matériaux de l'université du Maryland, a récemment mis au point une batterie ayant pour électrodes des morceaux de bois poreux et perforés, à l'intérieur desquels des ions métalliques réagissent pour générer une charge électrique. Le bois est abondant, peu coûteux et léger, et il présente un potentiel de performance élevé dans les batteries.

Un autre groupe novateur tente non seulement de trouver de nouvelles façons d'alimenter nos appareils, mais également de s'attaquer au problème du gaspillage alimentaire.

Vincent Gomes, ingénieur chimiste à l'université de Sydney, et ses collègues transforment les déchets du durian, le fruit le plus nauséabond du monde, et du jacquier, le plus gros fruit du monde, en un supercondensateur capable de recharger les téléphones portables, les tablettes et les ordinateurs portables en quelques minutes. Le dispositif peut lui-même être chargé en trente secondes et est compatible avec toute une gamme d'appareils.

Le rêve des scientifiques serait de recourir à ces supercondensateurs durables pour stocker de l'électricité provenant de sources d'énergie renouvelable, en vue d'une utilisation dans les véhicules et les maisons.

En ce moment

Nagui et les chevaux: comment la course au clic transforme une simple blague en «rumeur»

Et Cætera

Nagui et les chevaux: comment la course au clic transforme une simple blague en «rumeur»

De la «private joke» à la fake news, itinéraire d'une bien étrange histoire.

Wildtype, la start-up qui crée des sushis in vitro

Tech

Wildtype, la start-up qui crée des sushis in vitro

Êtes-vous prêts pour le saumon produit en laboratoire?

L'US Air Force a conçu et testé un nouvel avion de chasse en 12 mois seulement

Tech

L'US Air Force a conçu et testé un nouvel avion de chasse en 12 mois seulement

Stupeur totale dans le monde de la défense.