Le fonctionnement même de la cryptomonnaie garantit un niveau élevé de sécurité. | Dmitry Demidko via Unsplash
Le fonctionnement même de la cryptomonnaie garantit un niveau élevé de sécurité. | Dmitry Demidko via Unsplash

Que se passerait-il si le code informatique du bitcoin était piraté?

Seules six personnes dans le monde peuvent le modifier. Mais aucun système n'est inviolable.

Le bitcoin repose sur 646.000 lignes de code stockées publiquement sur le site GitHub. Elles gèrent sa blockchain, avec notamment les transactions et les conditions du minage de la cryptomonnaie. Que se passerait-il si une personne malveillante parvenait à accéder à ce programme, baptisé Bitcoin Core, pour le modifier?

Bien que le bitcoin soit décentralisé, cet aspect de son fonctionnement est plutôt centralisé. Les personnes qui peuvent modifier le code, des «mainteneurs», sont au nombre de six –uniquement des hommes.

C'est Gavin Anderson, de la Fondation Bitcoin, qui aurait apparemment désigné Wladimir van der Laan «mainteneur principal». Les cinq autres sont Jonas Schnelli, Marco Falke, Samuel Dobson, Michael Ford et Pieter Wuille. Quel est leur rôle?

Il est simple: n'importe qui dans le monde peut proposer des changements dans le code du Bitcoin Core, mais c'est Van der Laan et son équipe qui doivent approuver les modifications. Pour les rendre effectives, ils utilisent des clés de chiffrement PGP (Pretty Good Privacy).

Scénarios catastrophes

Le site spécialisé Decrypt a imaginé plusieurs schémas de piratage. Première hypothèse: un hacker met la main sur l'une des clés de chiffrement PGP. Il pourrait alors modifier le code, mais les autres mainteneurs pourraient mettre en ligne une copie du code non altéré, et utiliser celle-ci à la place.

Deuxième hypothèse: l'un des mainteneurs décide de saboter le code du Bitcoin Core. Théoriquement, il pourrait le faire. Mais lors de la prochaine mise à jour, cela engendrerait une contradiction dans le code, qui serait rapidement repérée.

Troisième hypothèse: le kidnapping de l'ensemble des six mainteneurs par un acteur hostile –par exemple un État– qui les obligerait à modifier le Bitcoin Core. Dans ce cas (très) particulier, les utilisateurs de la cryptomonnaie pourraient effectuer un fork, soit une division de la blockchain sur laquelle repose le bitcoin, en remontant juste avant la modification.

Aucun de ces scénarios n'a donc de véritable chance d'aboutir selon Decrypt, d'autant plus que les nombreux mineurs de bitcoin, chargés des nœuds (nodes) qui forment sa blokchain, sont incités financièrement à surveiller l'intégrité du code.

En ce moment

Il aura fallu 3 jours pour éteindre l'incendie de la méga-batterie Tesla en Australie

Tech

Il aura fallu 3 jours pour éteindre l'incendie de la méga-batterie Tesla en Australie

Préparons-nous à ce nouveau type de catastrophe.

L'électrique confirmé plus vert, les 7 clés d'internet, la menace des bateaux fantômes, une journée sur korii.

Et Cætera

L'électrique confirmé plus vert, les 7 clés d'internet, la menace des bateaux fantômes, une journée sur korii.

Quatre articles pour comprendre le monde autrement.

A-t-on enfin trouvé un remplaçant au JPEG?

Tech

A-t-on enfin trouvé un remplaçant au JPEG?

L'adoption d'un nouveau standard d'images pour le web est un vieux serpent de mer.