Lebron James et James Harden lors du match Houston Rockets contre Los Angeles Lakers, le 10 septembre 2020. | Michael Reaves / AFP
Lebron James et James Harden lors du match Houston Rockets contre Los Angeles Lakers, le 10 septembre 2020. | Michael Reaves / AFP

Acheter et collectionner les «highlights» d'un match de NBA sera bientôt possible

Grâce à la blockchain et contre de l'argent, les fans pourront s'échanger paniers légendaires ou dribbles spectaculaires.

Les fans de sports sont prêts à dépenser des fortunes pour des objets qui n'ont, pour le reste du monde, pas de valeur réelle. Que ce soient des collectors prestigieux comme des maillots signés ou des accessoires utilisés lors de matchs importants, ou de simples «collectibles» rares, comme les cartes de baseball.

Afin d'exploiter ce goût pour la collection, l'entreprise Dapper Labs a eu une idée: pourquoi ne pas carrément vendre des morceaux de matchs? Ou plus exactement des highlights –des actions marquantes comme un panier, un contre ou un dribble particulièrement réussi.

Dapper Labs est une entreprise spécialisée dans la blockchain, un système décentralisé de stockage de données. Elle avait lancé en 2017 CryptoKitties, un jeu vidéo dans lequel il est possible de s'échanger des chats virtuels via la blockchain Ethereum; ce fut l'une des première utilisation de cette technologie dans un but récréatif.

L'objectif est donc de reproduire ce modèle, avec des highlights achetés avec des dollars bien réels. L'idée peut sembler saugrenue mais Dapper Labs est parvenue à attirer l'attention de la NBA, l'organisation qui chapeaute le basket professionnel aux États-Unis, et à la convaincre de se lancer dans l'aventure.

Aucun droits réels

Les deux organisations vont donc lancer une application appelée NBA Topshots, où les internautes peuvent acheter pour 9 dollars [7,59 euros] un pack de highlights, qui peuvent ensuite être échangés, éventuellement en faisant un profit. Chaque highlight comporte une photo du joueur concerné ainsi qu'une courte vidéo de l'action.

La raison pour laquelle la technologie blockchain a été choisie est qu'il est habituellement difficile de réclamer la possession de fichiers numériques, puisqu'ils peuvent être dupliqués à l'infini. Cela veut aussi dire qu'un fichier ne peut pas être rare, ce qui l'empêche d'avoir de la valeur. La blockchain permet d'assurer la possession et l'authenticité des données, donc leur collection et leur échange.

Précision importante: acheter ces highlights ne donne aucun droit dessus. Les droits d'auteurs reviennent toujours à la NBA. N'importe qui peut toujours les partager sur les réseaux sociaux: ils n'appartiennent à leurs détenteurs ou détentrices que sur le marché interne de l'application.

Reste à voir si l'app sera populaire et, si c'est le cas, si elle s'exportera dans d'autres sports et d'autre domaines. Dapper Labs a déjà un contrat pour lancer le même type de produit dans l'univers de Dr Seuss.

En ce moment

Nagui et les chevaux: comment la course au clic transforme une simple blague en «rumeur»

Et Cætera

Nagui et les chevaux: comment la course au clic transforme une simple blague en «rumeur»

De la «private joke» à la fake news, itinéraire d'une bien étrange histoire.

Wildtype, la start-up qui crée des sushis in vitro

Tech

Wildtype, la start-up qui crée des sushis in vitro

Êtes-vous prêts pour le saumon produit en laboratoire?

L'US Air Force a conçu et testé un nouvel avion de chasse en 12 mois seulement

Tech

L'US Air Force a conçu et testé un nouvel avion de chasse en 12 mois seulement

Stupeur totale dans le monde de la défense.