Le télescope Five-hundred-meter Aperture Spherical Radio Telescope (FAST) à Pingtang, en Chine, le 29 novembre 2016. | STR / AFP

Le télescope Five-hundred-meter Aperture Spherical Radio Telescope (FAST) à Pingtang, en Chine, le 29 novembre 2016. | STR / AFP

Comment parler aux extraterrestres?

Un nouveau message va être envoyé dans l'espace. Mais quoi?

Si nous ne sommes pas seuls dans l'univers, comment pourrions-nous démarrer une conversation avec une forme de vie extraterrestre? C'est une question que se posent tout à fait sérieusement les scientifiques spécialistes de l'espace.

En 1974, la Terre a envoyé son premier message vers l'espace depuis le radiotélescope d'Arecibo (notamment célèbre pour son apparition dans le James Bond GoldenEye). Le message contenait les chiffres de 1 à 10, quelques formules chimiques, un schéma d'ADN, un croquis d'un être humain ainsi qu'une image du système solaire. Mais après vingt ans, il est grand temps de mettre à jour cette potentielle entame de conversation.

Une équipe internationale de scientifiques menée par Jonathan Jiang, un ingénieur de la NASA, a donc réfléchi au meilleur message à transmettre via onde radio à travers la Voie lactée.

Le résultat est un article de treize pages baptisé «Balise dans la galaxie» et destiné à «transmettre le maximum d'informations à propos de l'espèce humaine dans le message le plus court possible. Avec les améliorations de la technologie numérique, nous pouvons faire beaucoup mieux que le message d'Arecibo.»

Le fond, le contenu du message, n'est pas la tâche la plus difficile. Si une civilisation extraterrestre est assez avancée pour intercepter notre message, c'est qu'elle dispose de connaissances avancées en sciences, ce qui en fait le champ d'échanges idéal.

L'équipe de Jonathan Jiang propose donc d'inclure «des concepts physiques et mathématiques simples afin d'établir un mode de communication universel, puis des informations sur la composition biochimique de la Terre». Des dessins d'êtres humains et les coordonnées de la Terre sont aussi inclus, au cas où une réponse devait être envoyée.

Pari risqué

Les choses sont plus complexes quant à la forme, la manière de transcrire ces informations. Les langues humaines sont bien évidemment inutiles et, bien que le concept des numéros soit universel, leur retranscription est arbitraire.

Pour trouver la meilleure solution, tout est donc question de probabilités. Les scientifiques ont décidé d'utiliser une bitmap, qui permet de créer une image via le système binaire, considéré comme suffisamment simple pour être compris par n'importe quelle espèce évoluée.

L'idée derrière ce choix de format: la vue est un sens qui s'est développé de manière indépendante chez toutes sortes d'espèces, un peu partout sur Terre, et pourrait donc exister ailleurs. Si ce pari est réussi et que les potentiels aliens sont effectivement dotés de vision, reste à espérer qu'ils puissent y comprendre quelque chose.

Pour finir, les scientifiques ont aussi tenté de déterminer où et quand il serait le plus pertinent d'envoyer ce message. Le choix s'est porté vers un ensemble d'étoiles proche du centre de la galaxie et de la Terre, pour raccourcir le temps de trajet du message –et de son éventuelle réponse. Ils espèrent que leur texte pourra être envoyé par le télescope ATA de Californie ou le FAST chinois.

En ce moment

La dette créée par Elon Musk pourrait tuer Twitter

Biz

La dette créée par Elon Musk pourrait tuer Twitter

Les bots ne sont sans doute pas le vrai problème.

Bières, appâts de pêche et grenades: les folles transformations des drones ukrainiens

Tech

Bières, appâts de pêche et grenades: les folles transformations des drones ukrainiens

Lorsqu'il s'agit de tuer, l'imagination n'a aucune limite.

🔥 Les gros canons qui changent la guerre 🔫 Ukraine et trafic d'armes 🛢️ Les nouvelles fortunes du pétrole, hier sur korii.

Et Cætera

🔥 Les gros canons qui changent la guerre 🔫 Ukraine et trafic d'armes 🛢️ Les nouvelles fortunes du pétrole, hier sur korii.

Quatre articles pour voir le monde sous un autre jour.