La Switch souffre du Joy-Con Drift depuis sa sortie. | Enrique Vidal Flores via Unsplash

La Switch souffre du Joy-Con Drift depuis sa sortie. | Enrique Vidal Flores via Unsplash

Mauvaise nouvelle: le Joy-Con Drift de la Switch pourrait ne jamais être réglé

Nintendo l'a admis à demi-mot.

Depuis le lancement de la Switch en 2017, un cauchemar hante Nintendo et les possesseurs de sa console de jeu: le Joy-Con Drift. À cause d'un défaut qui concerne des milliers de consoles, la Switch enregistre parfois un mouvement du stick analogique alors que le joueur n'y a pas touché, ce qui la rend pratiquement inutilisable.

Un bug qui n'est pas informatique, mais mécanique. Une simple mise à jour de la console ne peut donc pas résoudre le problème, il est nécessaire de changer de Joy-Con (la petite manette qui se clipse sur le côté de la Switch) ou de le faire réparer.

Ce vendredi 8 octobre, Nintendo sort la Switch OLED, une version de sa console avec un hardware amélioré. Écran de meilleure qualité, haut-parleurs améliorés, béquille arrière plus stable... Ces améliorations laissaient espérer que les Joy-Cons seraient aussi revisités afin de régler une bonne fois pour toute le problème du drift.

Mais le refus de la part de Nintendo de vouloir aborder ce sujet ne laissait présager rien de bon. Alors que la nouvelle console est désormais sur le marché, l'entreprise japonaise a finalement confirmé qu'elle n'avait toujours pas de solution, et qu'elle n'en aura peut-être jamais.

Une métaphore et des aveux

Dans un article sur le site de Nintendo, deux responsables du développement de la console ont finalement abordé le problème frontalement. À la question «l'usure est-elle inévitable tant que les pièces sont physiquement en contact?», Ko Shiota, le directeur du développement technologique répond: «Oui, par exemple, les pneus d'une voiture s'usent en frottant continuellement contre le sol en roulant.»

Autrement dit, tant que vous utilisez vos Joy-Cons, ils continueront de s'user, et finiront tôt ou tard par flancher. Nintendo affirme cependant continuer de travailler sur le problème: «Nous créons des améliorations pas forcément visibles. Entre autres, les sticks analogiques sont constamment améliorés depuis le lancement, explique Toru Yamashita, un autre développeur. Le modèle OLED est équipé de la dernière version avec toutes les améliorations.»

Les Switch sortant d'usine, qu'elles soient OLED, Lite ou classique, devraient donc mieux tenir le coup que les premières versions. Toutefois, même ces modèles améliorés, et la future potentielle Switch Pro, risquent donc de devenir défectueuses avec le temps.

En ce moment

L'entourloupe de la «shrinkflation», menace sur l'éolien, la surprise hypersonique chinoise, une journée sur korii.

Et Cætera

L'entourloupe de la «shrinkflation», menace sur l'éolien, la surprise hypersonique chinoise, une journée sur korii.

Quatre articles pour jeter un autre regard sur le monde.

Cette start-up veut construire des fermes verticales souterraines

Tech

Cette start-up veut construire des fermes verticales souterraines

Produire sa nourriture dans des trous, c'est le concept audacieux de GreenForges.

Pourquoi le changement climatique menace l'électricité éolienne

Tech

Pourquoi le changement climatique menace l'électricité éolienne

La vitesse du vent a tendance à s'affaiblir sous les latitudes tempérées, ce qui compromet le potentiel des éoliennes.