La pâte feuilletée est aussi une révolution technologique. | Kavita Joshi Rai via Unsplash
La pâte feuilletée est aussi une révolution technologique. | Kavita Joshi Rai via Unsplash

Les croissants au beurre pourraient révolutionner l'industrie énergétique

Nos viennoiseries ont inspiré des scientifiques qui cherchent à remédier aux limitations du solaire.

On ne va pas se mentir: les viennoiseries françaises sont la vie, et le monde entier le sait. Une équipe de recherche britannique l'a bien compris en utilisant le processus de fabrication des croissants pour créer un appareil capable de conserver beaucoup plus d'énergie solaire que les autres, sans coûter plus cher.

Contrairement à l'énergie nucléaire ou au charbon, l'énergie solaire n'est pas produite par une main humaine. Mais si la source de cette énergie verte est inépuisable, on ne peut l'exploiter que de manière intermittente.

En un mot, nous sommes soumis aux aléas de la météo. Ce qui laisse donc un challenge de taille aux scientifiques et producteurs d'énergie: comment stocker et conserver l'énergie solaire de façon pérenne?

Stocker le soleil

Les scientifiques de l'Université Queen Mary de Londres viennent de mettre au point une méthode capable de stocker jusqu'à trente fois plus d'énergie solaire que les meilleurs condensateurs disponibles sur le marché grâce aux croissants. Leurs découvertes ont été publiées dans la revue Nature communications.

«Notre approche utilise une technique unique appelée “pressurage et pliage” [pressing-and-folding, dans le texte], qui tire son inspiration de la manière dont les pâtissiers préparent des pâtes feuilletées et des croissants», explique l'étude en guide d'introduction.

Emiliano Bilotti, l'un des auteurs de l'étude, décrit la technique à Vice: «Vous n'avez probablement jamais fait de croissant. Vous devriez essayer, parce que c'est en réalité plutôt simple. Vous mettez une couche de beurre sur une couche de pâte, vous pressez les deux couches et la repliez à nouveau.»

Les scientifiques-pâtissiers ont modifié un condensateur en polymère pour qu'il puisse se replier sur lui-même, le rendant capable d'augmenter sa densité et sa capacité de stockage tout en évacuant l'énergie moins rapidement. Cette technique est encore à l'étude mais pourrait trouver sa place sur le marché des énergies renouvelables: elle ne demanderait pas de coûts supplémentaires.

En ce moment

Comment les cryptos contaminent Wall Street

Biz

Comment les cryptos contaminent Wall Street

Les portefeuilles se remplissent de cryptomonnaies, et des risques qui y sont associés.

Après des mois sans voler, les pilotes multiplient les erreurs

Et Cætera

Après des mois sans voler, les pilotes multiplient les erreurs

La pandémie a considérablement ralenti les vols commerciaux et les équipages ont un peu perdu la main.

Les camions qui roulent au GNL polluent plus que le diesel

Tech

Les camions qui roulent au GNL polluent plus que le diesel

«L'énergie fossile la plus propre du monde» n'est pas si écolo que ça…