À l'intérieur de Crew Dragon, la capsule de SpaceX dédiée aux vols habités. | Official SpaceX Photos via Flickr
À l'intérieur de Crew Dragon, la capsule de SpaceX dédiée aux vols habités. | Official SpaceX Photos via Flickr

Démission au sommet de la NASA juste avant un lancement historique

Le directeur des vols habités, parti une semaine avant le décollage de Crew Dragon, dit avoir commis une «erreur».

Doug Loverro, le directeur des vols spatiaux habités de la NASA, vient de démissionner, avec pour seule justification de son départ une note évoquant une «erreur» qu'il aurait commise plus tôt dans l'année, mais qu'il refuse d'expliquer.

Cette démission arrive au pire moment: le 27 mai, deux astronautes américains vont décoller à bord de Crew Dragon, la navette spatiale de SpaceX. Il s'agit d'un vol historique: c'est la première fois en dix ans qu'une navette décolle depuis le sol américain, mais aussi la première fois que SpaceX réalise un vol d'essai avec des humains.

«Notre mission n'est certainement pas facile, ni pour les cœurs fragiles, et prendre des risques fait partie du job, a-t-il écrit dans ladite note. Les risques que nous prenons, qu'ils soient techniques, politiques ou personnels, ont tous des conséquences potentielles si nous ne les jugeons pas correctement. J'ai pris un risque de ce genre plus tôt dans l'année parce que je l'ai jugé nécessaire à l'accomplissement de notre mission. Maintenant que le temps est passé, il est clair que j'ai fait une erreur avec ce choix et que je dois seul en porter les conséquences.»

Inquiétudes

Cryptique, la déclaration n'aurait rien à voir avec la NASA dans son ensemble et ne mettrait pas du tout la mission prochaine en péril, d'après Loverro et la NASA et selon des informations similaires recueillies par Politico et The Verge.

Loverro n'était en poste que depuis six mois. Après de longues recherches de l'agence, il avait remplacé en décembre 2019 William Gerstenmaier, qui lui-même avait été rétrogradé en juillet 2019.

«Je suis profondément inquiète de cette démission soudaine, surtout à cause de son timing», s'est exprimée l'élue du Congrès Kendra Horn, membre du Comité des sciences, de l'espace et des technologies de la Chambre des représentants, dans un communiqué.

«Sous cette administration, nous avons vu un schéma de départs brutaux qui ont perturbé les efforts de notre nation pour envoyer des humains dans l'espace. Le résultat est qu'en tant que comité chargé de gérer la NASA, nous avons besoin de réponses.»

C'est l'astronaute Ken Bowersox qui va prendre le relai en attendant que le futur directeur soit nommé. Il avait déjà assuré l'intérim avant la promotion de Loverro, et sera vite lancé dans le plus grand des bains.

En ce moment

Des gènes humains renommés à cause d'erreurs Excel

Et Cætera

Des gènes humains renommés à cause d'erreurs Excel

Les corrections automatiques du logiciel de Microsoft sont un vrai casse-tête pour les équipes de recherche.

Des satellites vulnérables mettent avions et navires en danger

Tech

Des satellites vulnérables mettent avions et navires en danger

En interceptant le flux d'un fournisseur d'accès à internet, un chercheur s'est fait passer pour un appareil en vol.

Malgré des ventes record, l'action de Beyond Meat dévisse

Biz

Malgré des ventes record, l'action de Beyond Meat dévisse

La moitié des revenus de la start-up alimentaire sont issus de la restauration, durement touchée par la pandémie.