Des petits trous, des petits trous, encore des petits trous. | The Boring Company
Des petits trous, des petits trous, encore des petits trous. | The Boring Company

À Las Vegas, le «Loop» d'Elon Musk ressemble à un flop

Les promesses étaient belles, les réalités seront beaucoup moins roses.

Nous sommes en 2020 après Jésus-Christ. Rien ne semble résister aux appétits de gloire et à la réussite en série d'Elon Musk. Rien? Si! The Boring Company sera peut-être le douloureux petit caillou dans les bottes de sept lieues de l'Américain.

L'entreprise, lorsqu'elle ne commercialise pas de drôles de vrais-faux lance-flammes, cherche à décongestionner les métropoles en creusant leurs sous-sols de réseaux de tunnels à grande vitesse.

Techcrunch rapporte qu'à Las Vegas, où le Loop auquel The Boring Company est en train de mettre la dernière main et devait servir de vitrine commerciale à la firme, les horizons semblent singulièrement se brouiller.

Le projet a été initié par le Las Vegas Convention Center and Visitor Authority, qui accueille chaque année le plus grand raout mondial de l'électronique, le Consumer Electronics Show (CES).

Drainant plus de 170.000 professionnel·les du secteur, le rassemblement transforme la ville en un gigantesque embouteillage. La LVCVA a donc commandité à The Boring Company un «Loop» capable de faire voyager 4.400 personnes par heure entre le lieu de l'événement et les parkings plus lointains.

Les personnes transportées n'allaient pas l'être dans des capsules de science-fiction mais dans de bien plus prosaïques véhicules Tesla, capables de transiter à près de 200 km/h le long de deux tunnels d'un peu plus d'un kilomètre.

La fluidité et la vitesse de l'ensemble du système devait se jouer sur la capacité de trois stations de chargement et de déchargement à éponger rapidement ces foules sans fin.

Les loupés du Loop

C'est justement là que le bât blesse, et plutôt fort. Selon Techcrunch, pour des raisons réglementaires liées à la lutte contre les incendies, l'une de ces stations a vu sa capacité limitée par les autorités ad hoc à 800 personnes par heure.

Selon Techcrunch, si les mêmes limitations étaient imposées aux deux autres stations de ce Convention Center Loop, la capacité du système ne pourrait dépasser les 1.200 personnes transportées chaque heure –bien loin des 4.400 initialement promises.

Les conséquences ne seront pas seulement d'image pour The Boring Company, mais aussi sonnantes et trébuchantes. Car, consciente du risque pris lors du choix de la firme d'Elon Musk, la LVCVA a fixé quelques carottes et bâtons financiers pour imposer un rendement minimum au Convention Center Loop.

«Pour chaque événement lors duquel TBC échouera à transporter une capacité moyenne de 3.960 passagers sur 13 heures, rapporte Techcrunch, elle devra payer la somme de 300.000 dollars à la LVCVA. Si TBC continue à échouer, elle devra continuer à payer, jusqu'à une somme maximum de 4,5 millions de dollars.»

Les coûts opérationnels de ce Loop pourraient en outre être bien plus élevés que prévus. La promesse initiale était de transporter les individus dans des véhicules pleinement autonomes: il est désormais question que des êtres humains soient placés derrière chaque volant, pour d'évidentes raisons de sécurité.

Peut-être l'idée de The Boring Company est-elle encore un peu trop en avance sur son temps: le futur qu'elle dessine n'est pas encore tout à fait pour demain.

En ce moment

Avec le Covid-19, le Black Friday est devenu un jour comme un autre

Biz

Avec le Covid-19, le Black Friday est devenu un jour comme un autre

Aux États-Unis, les promotions de fin novembre sont bien moins agitées que d'habitude.

Acheter une carte graphique dernière génération? Mission impossible!

Tech

Acheter une carte graphique dernière génération? Mission impossible!

Les magasins sont pris d'assaut à cause d'une pénurie.

La guerre des lobbies du «low carb»

Biz

La guerre des lobbies du «low carb»

Les partisans des régimes pauvres en glucides tentent d'influencer les normes nutritionnelles qui doivent être revues prochainement.