Pas de doute, c'est énorme. | STR / AFP
Pas de doute, c'est énorme. | STR / AFP

Le barrage titanesque de Baihetan, vitrine de la puissance technologique chinoise

Deuxième plus grande centrale hydroélectrique au monde, il aligne records et prouesses techniques.

La Chine a mis en marche le 28 juin les deux premières unités de ce qui sera à terme la deuxième plus grande centrale hydroélectrique au monde, derrière celle du barrage des Trois-Gorges.

Lors de sa mise en service en 2022, la centrale de Baihetan, située à cheval sur les provinces du Sichuan et du Yunnan (sud-ouest) et sur le Yangtsé affichera une puissance de 16 GW (contre 22,5 GW pour celle des Trois-Gorges, également située sur le Yangtsé).

Le président Xi Jinping s'est félicité dans une déclaration du démarrage du projet, qui permettra selon lui de «contribuer à atteindre les objectifs chinois en matière de transition écologique et de neutralité carbone [prévue pour 2060]». L'inauguration coïncide également avec les célébrations du centenaire de Parti communiste chinois, le 30 juin.

L'infrastructure représente un étalage du «savoir-faire et de la supériorité technologique chinois», vante le Global Times. Le barrage de 289 mètres est en effet un véritable défi technique. Construit dans une région sujette aux séismes, il a nécessité des travaux d'excavation titanesques et plus de 8 millions de mètres cubes de béton.

Ce dernier a été spécialement conçu pour prévenir d'éventuelles fissures dues au changements de température, les amplitudes thermiques étant très importantes dans la région.

Les ouvriers ont également dû faire face à un terrain géologique très friable, des vents chauds et secs balayant l'étroite vallée. Le barrage aligne ainsi les records, dont les plus grandes grottes souterraines du monde ou les plus larges bassins de déversement, en cas de crue.

Gigantisme

Le gigantisme du projet est à la démesure des ambitions chinoises. Chacun des seize groupes électrogènes d'un million de kilowatts mesure plus de 50 mètres de haut et pèse 8.000 tonnes, soit l'équivalent du poids de la tour Eiffel.

Une seule de ces unités pourra fournir en une heure la quantité d'énergie requise par une famille chinoise durant 400 ans et le barrage produira à terme 62 millions de kWh par an, «soit plus de quinze fois l'énergie produite par le barrage Hoover aux États-Unis», compare le Global Times.

Outre le barrage de Baihetan, plusieurs autres projets de grande ampleur ont été annoncés ces derniers jours pour marquer le 100è anniversaire du PCC.

Le pont Tiaoshun, reliant la partie occidentale du Guangdong à la région de la baie de Hong Kong-Macao, a été inauguré le 28 juin dernier, tandis qu'un chemin de fer reliant Lhassa à la ville de Nyingchi au Tibet a été mis en service quelques jours plus tôt. La Chine en a également profité pour dévoiler plusieurs avions et navires militaires.

Si les centrales hydroélectriques sont un véritable atout pour une Chine qui cherche à se débarrasser du charbon, elles ont aussi des impacts écologiques et humains importants, rappelle France 24.

Plus de 100.000 personnes ont du être déplacées pour construire le barrage de Baihetan et les paysans on vu leurs champs inondés. Les écologistes craignent également que le barrage nuise aux poissons en modifiant la température de l'eau et en empêchant leur passage.

China Three Gorges Corporation (CTG), qui construit et exploitera la centrale, assure avoir versé 70 milliards de yuans (9,1 milliards d'euros) de compensations financières et construit de nouveaux logements. Rien ne saurait détourner la puissance chinoise de ses objectifs.

En ce moment

Attention, ces emojis peuvent vous attirer de gros problèmes à l'étranger

Et Cætera

Attention, ces emojis peuvent vous attirer de gros problèmes à l'étranger

Mini-guide contre les maxi-gaffes.

280 mètres, 80 gigawatts par an: Vestas prépare la plus grande éolienne du monde

Tech

280 mètres, 80 gigawatts par an: Vestas prépare la plus grande éolienne du monde

Un colosse à l'horizon.

Amazon qui rafle Noël, les chiffres secrets de «Squid Game», Poutine qui trahit sa promesse, une journée sur korii.

Et Cætera

Amazon qui rafle Noël, les chiffres secrets de «Squid Game», Poutine qui trahit sa promesse, une journée sur korii.

Cinq articles pour regarder le monde d'un autre œil.