Le Graal qu'il manquait aux énergies renouvelables? | Claudio Testa via Unsplash
Le Graal qu'il manquait aux énergies renouvelables? | Claudio Testa via Unsplash

Une start-up britannique veut transformer les collines en batteries

Le recyclage malin d'une vieille idée.

Transformer les petites collines qui entourent nos villes ou peuplent nos campagnes en batteries géantes. Drôle d'idée? Pas vraiment. Car la solution imaginée par RheEnergise n'est pas tout à fait neuve: elle n'est que la réadaptation du vieux concept de barrage hydroélectrique à une situation et des besoins modernes.

Cette situtation et ces besoins sont connus. Le coût des énergies renouvelables chute drastiquement, mais la production éolienne ou solaire est par nature intermittente, et le stockage de l'électricité reste un frein qui complique leur utilisation dans une grille énergétique équilibrée.

Les barrages hydroélectriques, lorsqu'ils sont associés à un système de pompage-turbinage, peuvent déjà être considérés comme de grosses batteries à même d'apporter un début de solution au problème. Lorsque l'élecricité abonde, l'eau est pompée puis stockée dans une retenue. Quand un pic de demande survient, elle est relâchée et le turbinage peut produire de l'électricité.

Mais ces barrages sont généralement des œuvres massives, coûteuses, longues à bâtir. En outre, ils ne peuvent être installés que dans des endroits très spécifiques et ont une empreinte parfois forte sur les écosystèmes.

Qu'elle était verte, ma colline

La gravité est néanmoins partout –et bien moins coûteuse à l'usage que des batteries électriques classiques, autre solution possible au problème. RheEnergise a donc regardé autour d'elle: il existe en Grande-Bretagne comme ailleurs des milliers de collines et dénivelés, résultant parfois de l'action humaine (les mines abandonnées, par exemple), où ses installations pourraient voir le jour.

Pour atteindre une efficience similaire à celle des barrages de taille normale, RheEnergise a mis au point un fluide spécial, nommé High-Density Fluid R-19™ et plus dense que l'eau. Grâce à ce dernier, explique l'entreprise, nul besoin d'un dénivelé important: une petite colline (ou une mine abandonnée) peut produire autant d'électricité qu'une plus imposante montagne.

L'avantage est double. Le coût financier et temporel de l'installation est bien moindre: en lieu et place d'un grand barrage et de ses retenues, le creusage de deux réservoirs de la taille de piscines olympiques est suffisant, et le tout peut se faire en quelques mois.

En outre, ces collines sont partout, où presque: il est donc possible de créer de telles infrastructures au plus près des installations éoliennes ou solaires, ce qui est indispensable pour alimenter une grille électrique désormais moins centralisée.

Selon RheEnergise, qui cherche encore à lever des fonds, l'installation de 700 de ces unités, qui pourrait être sous-traitée à des entreprises spécialisées dans ce genre de très gros œuvre, offrirait au Royaume-Uni et à ses grandes ambitions pour le renouvelable 7GW de stockage, sur un besoin qui pourrait être de 13GW. Pas mal, pour de simples collines.

En ce moment

Votre vieille voiture vaut désormais plus cher que quand vous l'avez achetée

Biz

Votre vieille voiture vaut désormais plus cher que quand vous l'avez achetée

L'occasion fait le larron.

Grosse, grosse frayeur pour la Station spatiale internationale

Tech

Grosse, grosse frayeur pour la Station spatiale internationale

Le module russe Nauka a donné quelques sueurs très froides à la Nasa.

«Link rot»: quand le web pourrit de l'intérieur

Et Cætera

«Link rot»: quand le web pourrit de l'intérieur

Des pans entiers du savoir humain tombent dans l'oubli.